of 25

Avis Technique non valide

3 views
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Share
Description
Avis Technique 2.1/ _V1 Garde-corps en verre Structural Glass railing BALUSTRA P Titulaire : AGC France SAS 114 Bureaux de la Colline FR Saint-Cloud Cedex Tél. : Groupe Spécialisé
Transcript
Avis Technique 2.1/ _V1 Garde-corps en verre Structural Glass railing BALUSTRA P Titulaire : AGC France SAS 114 Bureaux de la Colline FR Saint-Cloud Cedex Tél. : Groupe Spécialisé n 2.1 Annule et remplace l Avis Technique 2/ Internet : Produits et procédés de façade légère et panneau sandwich Publié le 23 février 2017 Avis Technique non valide Commission chargée de formuler des Avis Techniques et Documents Techniques d Application (arrêté du 21 mars 2012) Secrétariat de la commission des Avis Techniques CSTB, 84 avenue Jean Jaurès, Champs sur Marne, FR Marne la Vallée Cedex 2 Tél. : Internet : Les Avis Techniques sont publiés par le Secrétariat des Avis Techniques, assuré par le CSTB. Les versions authentifiées sont disponibles gratuitement sur le site internet du CSTB ( CSTB 2017 Le Groupe Spécialisé n 2.1 «Produits et procédés de façade légère et panneau sandwich» de la Commission chargée de formuler les Avis Techniques, a examiné le 17 décembre 2013 et le 24 janvier 2017 pour la version consolidée, le procédé BALUSTRA P présenté par la société AGC France SAS. Il a formulé sur ce procédé l Avis Technique ci-après qui annule et remplace l Avis 2/ Cet Avis est formulé pour les utilisations en France européenne. 1. Définition succincte 1.1 Description succincte Garde-corps en verre tenu en pied par des pièces ponctuelles en acier, sans potelet, avec ou sans main courante. Vitrage plan ou bombé cylindrique à axe vertical de rayon de courbure 2,5 m minimum, concavité vers le public ou vers le vide. 1.2 Identification Les vitrages sont marqués STRUCTAFLEX, complété d un code correspondant à l usine de fabrication (A, I ou V) ; le marquage reste visible après mise en œuvre. 2. AVIS 2.1 Domaine d emploi accepté Garde-corps et rampe d escalier pour bâtiments d usage courant, à usage privé ou pouvant recevoir du public (logement, enseignement, bureaux, hôpitaux,) et pour les abords de bâtiments mis en œuvre tant à l intérieur qu à l extérieur. L utilisation de garde-corps BALUSTRA P dans les tribunes de stade n est pas visée dans des zones accessibles à des personnes présentant peu de motivation à en prendre soin. L utilisation en pare vent, ou protection de passage est possible. 2.2 Appréciation sur le procédé 2.21 Satisfaction aux lois et règlements en vigueur et autres qualités d aptitude à l emploi Données environnementales et sanitaires Il n existe pas de Fiche de Déclaration Environnementale et Sanitaire (FDES) pour ce produit. Il est rappelé que cette FDES n entre pas dans le champ d examen d aptitude à l emploi du produit Aptitude à l emploi Stabilité La stabilité propre des garde-corps est assurée dans la mesure où leur dimensionnement respecte les critères précisés au Dossier Technique. Sécurité des usagers La sécurité des usagers est assurée dans le domaine d emploi accepté dans la mesure où le dimensionnement des garde-corps respecte les critères précisés au Dossier Technique conformément au Cahier du CSTB Stabilité en zone sismique Le système BALUSTRA P peut être mis en œuvre en zones de sismicité 1 à 4 sur des bâtiments de catégories d importance I à IV, selon les arrêtés des 22 octobre 2010 et 19 juillet Nota : cet Avis ne traite pas des mesures préventives spécifiques qui peuvent être appliquées aux bâtiments de catégorie d importance IV pour garantir la continuité de leur fonctionnement en cas de séisme. 2.3 Durabilité - Entretien Les matériaux employés permettent de compter sur une durabilité satisfaisante des garde-corps. Les pièces métalliques sont en acier inoxydable. Le système permet la dépose et le remplacement isolément d un vitrage de garde-corps accidenté. 2.4 Fabrication Les dispositions adoptées par la Société AGC France pour la fabrication des vitrages STRUCTAFLEX pour BALUSTRA P permettent de compter sur une constance de qualité suffisante. Les tolérances d usinage des pièces métalliques sont conformes aux dispositions courantes. 2.5 Mise en œuvre La mise en œuvre est réalisée par des entreprises spécialisées avec l assistance technique d AGC France. 2.6 Cahier des Prescriptions Techniques 2.61 Conditions de conception Les DPM (Dossiers Particuliers du Marché) devront préciser le référentiel applicable relatif aux charges d exploitation selon les normes mentionnées au tableau 2 du Dossier Technique. AGC France doit apporter son assistance technique pour le dimensionnement. Le dimensionnement des vitrages doit être réalisé conformément au tableau du Dossier Technique. Le positionnement des trous et le choix de leur entraxe doit respecter la distance minimale des trous par rapport aux bords. Les pièces métalliques de fixation sont fournies par AGC France SAS. L entreprise doit respecter les règles de l art pour ce qui est des fixations au gros-œuvre. Les chevilles assurant la fixation des pièces sur le plancher support, doivent faire l objet du marquage CE. Le jeu minimum entre vitrages dépend de la flexibilité de l ossature porteuse. Un jeu de 10 mm permet de s affranchir de justification complémentaire par calcul Conditions concernant la fabrication Les garde-corps doivent être mis en œuvre sur un support plan de 200 mm de hauteur minimum. La fixation des pièces sur le gros-œuvre doit respecter les prescriptions relatives aux dispositifs de fixation employés (chevilles, boulons ). Les dispositions de fixation et de calage sur le gros-œuvre doivent permettre le réglage en altimétrie et en verticalité des garde-corps. Sécurité des intervenants La mise en œuvre relève des techniques usuelles / _V1 Conclusions Appréciation globale L utilisation du procédé BALUSTRA P, dans le domaine d emploi accepté, est appréciée favorablement. Validité Jusqu au 31 décembre Pour le Groupe Spécialisé n 2.1 Le Président 3. Remarques complémentaires du Groupe Spécialisé La version consolidée concerne la restriction du domaine d emploi, à savoir la limitation des garde-corps à une hauteur de 1.80 m. Cette restriction résulte de l absence de justification par essais sur des garde-corps de hauteur supérieure à 1.80 m. Les modifications apportées dans le cadre de la deuxième révision portent sur l ajout du verre bombé, les pièces de fixation et fabricants sont inchangés. Les documents particuliers du marché (DPM) devront préciser le référentiel applicable (NF P ou Eurocode 1). La résistance du procédé selon ces deux référentiels est donnée au tableau 2 du Dossier Technique. Le Groupe Spécialisé tient à préciser que l utilisation de ce procédé dans les tribunes de stade n est pas visée dans les zones accessibles à des personnes présentant peu de motivation à en prendre soin. Ceci ne résulte pas de la capacité résistante de ce type de garde-corps dont les essais ont montré qu elle était satisfaisante, mais plutôt des risques pour la sécurité des personnes en cas de dégradation volontaire (acte de vandalisme). Du fait de la grande variété possible de mains courantes, celles-ci ne font pas partie intégrante de cet Avis Technique. Les entreprises devront veiller à utiliser des matériaux (en particulier des mastics) compatibles avec les intercalaires des vitrages. Il est rappelé que les chevilles de fixation doivent faire l objet d un marquage CE et être justifiée au cas par cas, selon les modalités définies dans les Agréments Techniques Européens (ou ETE). Le Rapporteur du Groupe Spécialisé n / _V1 3 Dossier Technique établi par le demandeur A. Description 1. Description succincte Garde-corps en verre tenu en pied par des pièces ponctuelles en acier sans potelet, avec ou sans main courante. Vitrage plan ou bombé cylindrique à axe vertical de rayon de courbure 2,5 m minimum, concavité vers le public ou vers le vide. 2. Matériaux 2.1 Produits verriers Vitrages feuilletés STRATOBEL (intercalaire PVB clair ou coloré) conformes aux normes NF EN ISO et NF EN et classés 1B1 suivant la norme NF EN Tous les vitrages plans ou bombés, sont trempés, avec traitement HST selon la norme NF EN Composition 12.12/4 ou 15.15/4 avec PVB constitués de verres clairs ou colorés, avec ou sans couche pyrolytique (en face 1 ou 4 ou encore 1 et 4), selon la disponibilité des produits. 2.2 Pièces de maintien Corps fixe (repère 1) en acier inoxydable X2CrNiMo (316L) ou X5CrNi18.10 (304) selon la norme NF EN , de diamètre extérieur 65 mm avec taraudage intérieur. Corps intermédiaire (repère 2) en acier inoxydable X2CrNiMo (316L) ou X5CrNi18.10 (304) selon la norme NF EN , comportant un axede longueur variable. Bagues de protection (repère 6) en PEHD de diamètre extérieur 22 mm, longueur 24 ou 30 mm selon épaisseur du verre. Bagues de centrage (repère 5) en PEHD de diamètre extérieur 25.8 mm, longueur 24 ou 30 mm selon épaisseur du verre. Rondelles polychloroprène 60 DIDC (repère 4), d épaisseur 5 mm. Vis de serrage (repère 3) M12, en acier inoxydable X2CrNiMo (316L) ou X5CrNi18.10 (304) selon la norme NF EN , diamètre de la tête de 65 mm. 2.3 Calage Assuré par l axe en acier et deux bagues de diamètre 24.5 mm, en PEHD, de longueur 24 ou 30 mm selon épaisseur du verre. Elles sont placées dans les trous hauts les plus proches des bords verticaux. 2.4 Autres matériaux (optionnels) Mastic d étanchéité, à disposer verticalement entre deux éléments verriers, à base de silicone bénéficiant du label SNJF et pour lequel la compatibilité avec l intercalaire PVB aura été vérifiée par l entreprise. Main courante (systématiques en extérieur, conseillées ailleurs): lisse et dispositif de fixation sur le vitrage non fournis par AGC France. 3. Eléments 3.1 Principe de maintien Le garde-corps en verre est encastré en pied par deux rangées de pièces ponctuelles. Les vitrages plans comportent généralement à 70 mm et à 190 mm de la rive inférieure des trous cylindriques 30 mm (+0.5/-0) à bords chanfreinés avec un entraxe horizontal de 200 à 400 mm. Les trous hauts les plus proches des bords verticaux ont un diamètre 27 mm. Les vitrages bombés comportent des trous cylindriques de diamètre adapté (30 ou 32 mm selon position). Les trous hauts les plus proches des bords verticaux ont un diamètre 27 mm. La distance maximale entre un trou de fixation et le bord vertical est : soit de 100 mm avec vitrage 12.12, et 125 mm en vitrage bombé soit de 100 mm avec (vitrage plan et bombé). Les vitrages sont façonnés JPP. Ils sont maintenus par serrage entre le corps intermédiaire et la vis. Le serrage est réalisé par compression des rondelles Néoprène et est limité par la dimension de l axe de la pièce intermédiaire et celle de la vis de serrage. Des garnitures en polychloroprène sont interposées entre le corps fixe ou de serrage et le verre. Une bague en PEHD évite le contact entre douille métallique et vitrage. En variante, les entraxes verticaux sont, à la demande et sous réserve des caractéristiques des chevilles utilisées, possibles de 120 mm minimum à 200 mm maximum. Ces dispositions s appliquent aussi dans le cas d un garde-corps en rampant, mais uniquement pour des vitrages plans. 3.2 Serrage du vitrage Un serrage homogène en fonction de l épaisseur des vitrages est assuré par les caractéristiques de l entretoise de longueur variable et de la vis de serrage. Tableau 1 Serrage du vitrage Composition vitrage Épaisseur en mm Longueur totale d entretoise 12.12/4 25, / Cas des garde-corps filants Dans le cas des garde-corps filants, la largeur du joint entre deux vitrages adjacents est comprise entre 8 et 30 mm. Ce joint peut être garni d un cordon de mastic silicone SNJF 1ère catégorie si la largeur nominale est inférieure ou égale à 15 mm. En rampant le principe de calage est assuré par l axe en acier et les bagues, et permet d immobiliser le vitrage. Par ailleurs, les dispositions sont identiques à celles des garde-corps horizontaux. 3.4 Main courante Une main courante (systématiques en extérieur, conseillées ailleurs) est recommandée, mais non fournis par AGC France. elle peut être mise en place sur le chant supérieur du vitrage, solidarisée ou non au gros œuvre à ses extrémités. Cette lisse est placée sur le vitrage avec interposition d un cordon de mastic. Lorsque l épaisseur du vitrage est supérieure à la largeur de la rainure que peuvent comporter les lisses disponibles sur le marché, un décalage des bords, égal à 15 mm maximum, peut être prévu pour que la main courante ne concerne qu une seule feuille de verre. Dans ce cas la plus petite hauteur correspond à la hauteur de protection requise. La rive haute du vitrage peut comporter des encoches pour la fixation de la main courante (cf. figure 10). Dans ce cas la hauteur du vitrage doit être supérieure de 15 mm par rapport à la hauteur requise. En pose à l extérieur, une main courante est systématiquement mise en œuvre sur le chant supérieur du vitrage, le mastic étant conformé de manière à protéger l intercalaire de l humidité. Dans le cas de vitrages de hauteur de protection supérieure à 1 m, ou lorsque c est nécessaire, une barre d appui en console peut être fixée sur le vitrage par vissage au travers de trous 14 mm ou 16 mm espacés d environ 500 mm. 3.5 Dimensionnement La largeur minimale des produits verriers (correspondant à la distance entre les chants verticaux pour les vitrages non rectangulaires) est donnée dans le tableau 2 ci-après, en référence à la norme NF P ou à l Eurocode 1. Dans le cas des vitrages devant de plus résister à une pression de vent, une vérification expérimentale selon le Cahier du CSTB 3034 est nécessaire si la pression de vent normal Pn (kn/m2) vérifie la relation suivante : Pn 2 Q/H², cas où a=1m. Où Q en kn/m est la charge d exploitation définie dans la norme NF P , appliquée à 1m de hauteur=a. H est la hauteur en m de l élément de garde-corps, auquel il est ajouté par défaut 5 mm pour tenir compte du calage éventuel. Dans le cas où la charge d exploitation serait appliquée à une hauteur a supérieure à 1 m, l épaisseur du verre serait à multiplier par un coefficient égal à a en m. Si Pn 2Qa/H², pas de vérification particulière / _V1 Tableau 2 Largeurs minimales (m) au regard de la déformation, de la résistance aux chocs et de la résistance sous charge horizontale Usages 1,0 kn/m ,70 kn/m NFP ERP Tribune de stade Catégories selon NF EN et , et NF P /A1 C1 à C4 D 4. Fabrication - Contrôles Vitrage plan Largeur minimale (m) 1,10 0,90 Vitrage bombé Développé minimal (m) 1,0 0,80 0,90 0, Fabrication des vitrages Les vitrages trempés plans sont fabriqués par les filiales architecturales d AGC France SAS : AGC IVB MERY/SEINE (10), AGC AIV FOUGERES (35), AGC VSE SAINT PRIEST (69), Les vitrages trempés bombés sont fabriqués par AGC FGT à Ozorkow, en Pologne. La fabrication comporte les étapes suivantes : Découpe aux dimensions. Façonnage JPP. Percement tous les 200 à 400 mm (trous cylindriques 30 mm (vitrages plans) et 32 mm (vitrages bombés) à bords chanfreinés) et à 60 mm minimum des bords verticaux pour les épaisseurs 12 et 15 mm. Dans le cas des verres bombés, les trous hauts les plus proches des bords verticaux ont un diamètre 27 mm. Trempe à plat avec contrainte résiduelle minimale après traitement Heat Soak : 120 MPa. - Contrôle de contrainte de rupture par essai de flexion suivant EN 1088 sur éprouvettes bombées 1100x360 ou - Contrôle de contrainte de surface par mesure optique. Les verres sont marqués «STRUCTAFLEX + site» par sérigraphie émail dans un angle. Traitement Heat Soak selon EN Repérage d angle à chaque étape pour faciliter l assemblage par PVB et l appairage des volumes. Tolérances (vitrages plans): - Dimensions : mm,, - diamètre des trous : mm - entraxe des trous : 0,5 mm - position des trous : 0,5 mm - défauts d équerrage : 2 mm/m, - flèche : 1 mm/m - planéité : 1 mm/m. Tolérances (vitrages bombés): - Rayon de courbure 2.50 m - Développé, et corde : 3mm/m (12 mm), 4 mm/m (15 mm) - diamètre des trous : 1mm - position des trous : 2 mm Les vitrages plans feuilletés PVB sont assemblés par AGC IVB, ou AGC VSE. Les vitrages bombés feuilletés PVB sont assemblés par AGC FGT. Tous les vitrages sont conformes à NF EN ISO et EN Le nombre de films intercalaires est de 4 (PVB). Tolérances d assemblage (vitrages plans) : - alignement des bords 1 mm, - coaxialité des trous 1 mm Tolérances d assemblage (vitrages bombés) : - alignement des bords 2 mm, - coaxialité des trous 2 mm Lorsque les vitrages Balustra traversent une poutre en béton ou autre élément de structure, un joint entre vitrages doit coïncider avec cet élément (cf. figure 9bis). Une encoche de dimension maximale 350 x 350 mm environ peut être réalisée dans l'angle inférieur d'un vitrage. Pour vérifier l'épaisseur suivant le tableau 2, la largeur minimale à prendre en compte est celle du vitrage avec encoche déduite. Un espace de 10 mm au moins doit être prévu entre le chant du verre et la surface de la poutre. 4.2 Contrôles de la fabrication des vitrages Ils sont effectués conformément au cahier des charges AGC et aux normes européennes définies au paragraphe 2. Matériaux. Ils comprennent notamment les contrôles : Sur matière première. En cours de fabrication : - Qualité et dimensions des verres composants. - Positionnement des percements. - Diamètre des trous. - Contrôle du four de trempe et de l étuve Heat Soak. Sur produits finis : - Contrôle des contraintes de compression superficielle après traitement HST (Contrôle par mesure optique ou contrôle de contrainte de rupture par essai de flexion suivant EN 1088 sur éprouvettes bombées 1100x360) - Contrôles de planéité - Contrôle d alignement des bords et des trous. 4.3 Fabrication des pièces Les pièces sont spécifiques au procédé et marquées AGC avec la date de production, elles sont fabriquées par un fournisseur référencé par AGC. Les tolérances dimensionnelles sont, mm. Tolérances sur l épaisseur des cales en polychloroprène : 0,5 mm. Ces éléments sont fournis par AGC France. 5. Mise en oeuvre La mise en œuvre est réalisée par des entreprises spécialisées avec l assistance technique d AGC France. 5.1 Fixation des corps fixes sur l ossature primaire L ossature primaire peut être en béton armé, en acier ou en bois. Le dimensionnement des fixations est à effectuer avec les codes de calculs en vigueur. Dans les cas courants, la rive basse du vitrage doit être au maximum à 260 mm ( selon figure 1) du niveau du sol fini, et dans tous les cas la rangée inférieure de percement dans le verre doit être au maximum à 190 mm (70+120) du niveau du sol fini, ou 70 + entraxe en variante. Les corps fixes sont vissés par boulon M12 dans le support. Dans tous les cas, un calage doit être prévu entre le corps fixe et le gros-œuvre support. Ce calage doit être particulièrement soigné dans le cas de vitrages bombés. Cas de supports acier ou rails d ancrage scellés dans le béton Les rails d ancrage et leurs pattes d ancrage sont pré-scellés dans le béton conformément aux préconisations du fabricant. Dans ce cas, une plaque ponctuelle en acier d épaisseur supérieure à 12 mm peut être interposée pour permettre l intégration d un boulon. Les supports métalliques comportent des trous oblongs pour le réglage des garde-corps. Il appartient à l entreprise de vérifier la non déformation de ce support sous les sollicitations prévues. L implantation des fixations d extrémité est déterminée suivant les distances au bord à respecter définies dans les règles de charpente métallique pour les plaques acier. Cas d une fixation par cheville dans le béton Le corps fixe est solidarisé au gros-œuvre à l aide de chevilles bénéficiant du marquage CE. Le dimensionnement des chevilles et leur positionnement dans le gros-œuvre est effectué conformément aux prescriptions définies dans les ATE. 2.1/ _V1 5 5.2 Mise en œuvre des garde-corps Alignement horizontal et vertical des corps fixes (fil à plomb visuel, optique ou règle). Dans le cas de vitrages bombés, utiliser un gabarit pour caler convenablement les corps fixes entre support et pièce, afin de respecter la courbure des vitrages. Un gabarit en bois, de rayon de courbure identique à celui du verre et aux dimensions du vitrage peut être positionné ce qui permet de c
Related Search
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks