of 12

Brest à Pied et à Vélo Actions réalisées au titre du. Contrat d Objectifs Territoire-Énergie-Climat Bilan qualitatif

0 views
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Share
Description
Brest à Pied et à Vélo Actions réalisées au titre du Contrat d Objectifs Territoire-Énergie-Climat Bilan qualitatif En guise d introduction : Ce document détaille action par action les points positifs
Transcript
Brest à Pied et à Vélo Actions réalisées au titre du Contrat d Objectifs Territoire-Énergie-Climat Bilan qualitatif En guise d introduction : Ce document détaille action par action les points positifs et négatifs ainsi que les enseignements à prendre en compte pour de futures actions. Le Contrat d Objectifs Territoire Énergie Climat (COTEC) arrivant à terme fin 2019, il nous paraît essentiel que les actions menées inspirent de prochaines actions, éventuellement planifiées suite au Plan Vélo National annoncé fin Nous souhaitons profiter de ce document pour remercier l équipe de la direction des Déplacements de Brest Métropole, dont le soutien, l écoute et la disponibilité nous ont grandement aidé à mener à bien un programme dense et ambitieux. 1. Éducation à la mobilité : séances d animation dans les collèges, écoles et structures de quartiers Le programme sur 3 ans a permis la reconduction des actions créées en 2017 ; nous avons choisi de roder leur contenu et leur forme en 2018 et Nous avons donc repris cidessous les points positifs énoncés lors du bilan 2017 en soulignant en jaune les ajouts/évolutions Points positifs a) Accueil très favorable des établissements scolaires et structures de quartier demande d animation forte, et fort intérêt pour la thématique La liste des contacts dans les différentes structures est disponible en annexe 1. Les équipe pédagogiques ont toutes été unanimes sur l utilité et la qualité des interventions et souhaitent une reconduction des actions. Afin de répondre à la demande et de faire profiter le maximum d établissements de ce programme, nous avons cependant privilégié les établissements n ayant pas bénéficié d interventions en 2017 (seul un établissement avait bénéficié d actions en 2017). b) Co-construction, possibilité de choix et d adaptation des séances grâce à une panoplie d animations et un dialogue en amont : une démarche plébiscitée par les structures *Thématique mobilités actives et développement durable : En plénière et en petits groupes, quizz/jeux de plateaux sur les différents modes de transport ; le but des exercices est de comprendre que chaque mode de transport présente avantages et inconvénients, plusieurs critères étant à l œuvre dans les choix à effectuer ; l objectif est d amener enfants (et parents) à se poser des questions avant d opter pour la voiture individuelle. L accent est bien évidemment mis sur les avantages de la marche et du vélo les transports en communs étant également évoqués, tout comme le covoiturage, et la voiture individuelle dans certaines conditions. *Thématique pratique du vélo : Séances théoriques sur les «droits, devoirs et comportements du/de la cycliste» : rappel des règles de sécurité routière, présentation des «nouveaux» aménagements issus du Code de la Route, en liaison avec aménagements existants aux alentours de l école/collège/centre ; séances pratiques : «parcours maniabilité et règles de sécurité routière», jeux de maniabilité (travaillant l arrêt, la maîtrise de la vitesse, la maîtrise du trajectoire). *Thématique diagnostic/entretien/réparation du vélo : Ateliers thématiques freinage, transmission, crevaison ; un réel besoin, et une demande parfois fortement exprimée d expertise et de (re)mise à niveau ; une activité très appréciée des élèves (et parents lorsque présents) car manuelle et immédiatement utile. Deux attentes peuvent cependant être en contradiction sur ces ateliers : un besoin d apprentissage nécessitant du temps et de l attention de la part des enfants et le besoin de réparation des vélos des enfants des pannes et problèmes nécessitant une réparation rapide et ne permettant pas l apprentissage. *Thématique urbanisme et déplacement piéton : Travail en salle sur plans et cartes avec zonage isochrone (temps de trajet à pied/à vélo) : identification des domiciles des élèves, des équipements de proximité, discussion sur les modes de déplacements pratiqués, évaluation par les enfants du temps mis à aller d un lieu à un autre ; séance en extérieur : parcours à pied des abords de l école aux fins d identification de freins bloquant ou aménagements facilitant les modes actifs ; participation active des élèves et parents (lorsque présents); si temps disponible, concrétisation des enseignements par la création de signalétique urbaine éphémère («totems» : panneaux en sortie d école identifiant les temps de trajets à pied vers les principaux lieux d activité des élèves) ; aucune structure n a choisi cette option «totem» en *Une séance spécifique imaginée avec le collège Javouhey (le seul établissement avec qui nous avions déjà travaillé en 2017): comparaison des différents modes de transport (vélo, transport en commun, dont emprunt du téléphérique, voiture) via leur expérimentation en conditions réelles sur un itinéraire court mais pertinent au regard des pratiques quotidiennes des élèves. c) Forme diverse des animations permettant de maintenir l intérêt et l attention (en classe, en plénière/en petits groupes, en extérieur, dans l enceinte/hors de l enceinte de l école) d) Accent mis sur la participation des élèves et dans la mesure du possible de leurs parents Les parents ont participé aux séances dans plusieurs structures (la relation enseignant parents étant déterminante pour que les parents s impliquent). Leur présence a permis un échange sur la démarche dans sa globalité, et a même contribué à enrichir la séance (ex. : école Quéliverzan : un parent était président du club de BMX, nous permettant de comparer les pratiques sportives et utilitaires du vélo). e) La construction de l intervention de BaPaV dans une structure sur plusieurs séances, pour une même classe Cette forme a été la plus satisfaisante : elle permet d initier un travail de fond sur la thématique de mobilités actives, et de construire une relation de confiance entre BaPaV, les élèves et l équipe pédagogique. Nous souhaitions proscrire l intervention auprès de deux classes -d un même niveau ou de niveaux différents- en même temps, suite à une expérience peu concluante à l école Saint Vincent en L école Quéliverzan nous demandant ce type de format, nous avons fait en sorte que de nombreux.ses adultes soient présent.e.s afin d améliorer la qualité de l intervention (parents + conseillère pédagogique + AVS + plusieurs enseignant.e.s + 4 animateur.ice.s BaPaV). f) La disponibilité de matériel d éducation à la mobilité (parcours mobilité à vélo) propriété de Brest Métropole g) L enthousiasme des bénévoles et volontaires en service civique de l association Les bénévoles et volontaires ont énormément apprécié cette activité concrète et immédiatement valorisante. Par ailleurs la tenue de ces animations en parallèle des autres activités de l association n aurait pas été possible sans eux. h) Communication du livret interne «interventions dans les écoles/collèges/structures de quartier» Ce livret a été créé en 2017, et communiqué en 2018 à une structure de quartier (organisant Sport et Quartier à Keredern), également lors d un travail avec la Maison de Quartier l Europe, ainsi qu à d autres associations vélo en France (via la liste de discussion de la Fédération des Usagers de la Bicyclette, et via le wiklou.org, site collaboratif du réseau des ateliers vélos participatifs et solidaires L Heureux Cyclage, de la Fédération des Usagers de la Bicyclette et d autres organismes associatifs nationaux). Il permet également une préparation facilitée pour les bénévoles de l association et les volontaires en service civique (dont le turn over est inhérent à l engagement). i) L intervention sur l ensemble du territoire de Brest Métropole, en utilisant les vélos à assistance électrique et la remorque à vélo à vélos Nous sommes intervenus à Plougastel, Le Relecq Kerhuon et Plouzané (ainsi qu à Guilers en 2017) ; manquent Bohars, Gouesnou et Guipavas. Nous avons pu amener vélos et matériel grâce aux vélos à assistance électrique achetés en 2017 via ce même dispositif COTEC, ainsi que grâce à une remorque à vélo à vélos achetée en 2016 grâce à un appel à projet Economie Sociale et Solidaire (porté par la Région, le Département et Brest Métropole). Cela permet de concrétiser aux yeux des élèves et de l équipe enseignante la possibilité du déplacement utilitaire à vélo sur le territoire de la Métropole (nous faisions de même en 2017, mais n avions pas identifié le point positif dans ce document). 1.2. Points négatifs De même, l existence du programme sur 3 ans a permis d évoluer sur les points négatifs identifiés en Le point négatif «Un temps de découverte du calendrier scolaire, du milieu de l Éducation Nationale, de construction de l inter-connaissance avec le tissu éducatif» a donc disparu. Les points négatifs «mobilisation nécessaire de bénévoles et de volontaires en service civique de l association», «Un travail en aval avec chaque structure impossible à mettre en place dans le temps imparti» tenaient essentiellement à la sous-estimation du temps de travail que cela impliquait. Le financement n ayant pas accru en 2018, et le temps de travail fourni en 2017 n étant pas viable pour l équipe salariée/bénévole/volontaires en service civique, nous n avons pu que décroître le temps de préparation en amont, renoncer à faire évoluer le contenu (ce qui correspondait aussi à une volonté de «roder» un programme créé en 2017), ainsi que diminuer marginalement le nombre d interventions (de 29 à 24). Le fait d avoir déjà effectué les actions en 2017 nous a aidé à préserver la qualité des interventions. Nous n avons pu agir sur les points négatifs «Le changement des équipes éducatives d une année sur l autre» et «La réglementation en matière de sortie scolaire entraînant une frilosité des équipes éducatives», ces questions étant d ordre structurel et ne dépendant pas uniquement de nous. L implication de la conseillère pédagogique «Sport» dans une de nos interventions (Queliverzan) nous permet cependant de continuer le travail de reconnaissance de notre action au sein des établissements scolaires. L enveloppe budgétaire ne nous a également pas permis d agir sur «Un manque de concertation avec les autres acteurs de la sécurité routière/de la pratique du vélo/des mobilités actives/de la structure». Nous avons cependant travaillé avec certains de ces acteurs dans nos actions en direction du public «entreprise/salarié.e.s/déplacement domicile - travail» (Covoiturage +, En route pour l emploi, Keolys), dans et en dehors du cadre du COTEC. Le couverture médiatique n a pas été eu rendez-vous (le journaliste passé au collège Victoire Daubié a choisi de mettre l accent sur l intervention de Dédale de Clown, présente au même moment) Conclusions/enseignements pour une prochaine édition Continuer à capitaliser sur le travail fait en termes de contenu Tenter d intervenir dans les communes n ayant pas encore bénéficié des actions Encore restreindre les objectifs quantitatifs pour une réalisation plus sereine et mieux coordonnée Systématiser les contacts presse Compter le nombre de kits d éclairage vélo distribués (fournis par Brest métropole) Inclure cette intervention dans une démarche plus globale de Plan de Déplacement d Établissement Scolaire (en partenariat avec les services de Brest métropole pour la partie aménagements) dans le cadre d un éventuel travail postérieur à 2019 2. Éducation à la mobilité : organisation d un Challenge inter-écoles, dans le cadre de la Semaine du Vélo à l école 2.1. Points positifs a) Participation accrue par rapport à 2017 De 6 écoles participantes en 2017 à 10 en b) Volume de public touché important, et accru par rapport à 2017 De 42 classes en 2017 à 57 en 2018; de 1064 à 1182 élèves touchés. c) Une action pilotée essentiellement par Brest Métropole et les écoles L action consiste essentiellement en une opération de communication pour Brest Métropole (BM) et BaPaV (envoi des courriers par BM, affiches pour compter les points produites en interne par Brest Métropole et distribuées et collectées conjointement par BaPaV et BM, remise des prix assurée également par les deux entités). L animation du challenge est laissée aux bons soins de l équipe enseignante. d) Format «challenge» ludique, incitatif et pertinent Remise des prix dans chaque classe assurée par BaPaV et BM, goodies en lien avec la thématique (sonnettes en forme de boussole, kit lumières, bouchons de valves), trophée réalisé par un artisan à partir de matériel de récupération issu de vélos. Le trophée passe d école en école d année en année, mettant en valeur la logique de ré-emploi propre à une démarche de développement durable. Les goodies à l inverse ne sont pas des achats «durables», mais sourcer/fabriquer des goodies à base de récup aurait demandé trop de temps/finances Points négatifs Nous n avons pu réellement agir sur les points négatifs identifiés en 2017 («Articulation entre les animations et le challenge», «Estimation difficile d un réel changement de comportement»). Bien que nous ayons mentionné le challenge lors de nos interventions, l action de s y inscrire n est pas systématique. 2.3. Conclusions/enseignements pour une prochaine édition Mieux associer la communication sur les animations et celle sur le challenge (point pris en compte pour l édition 2019) Modifier le kit de participation pour évaluer les pratiques existantes et ainsi estimer l effet de levier réel du Challenge/alimenter la réflexion pour une éventuelle édition (en travail pour l édition 2019) Améliorer la communication en amont pour toucher plus d établissements (déjà mis en œuvre pour l édition 2019) Pour une édition post-2019 : Capitaliser sur le travail en ligne effectué pour le challenge «à vélo au boulot» (adaptation de la plateforme web?)? ; se coordonner au niveau départemental (volonté de Douarnenez de mettre en œuvre le même genre de démarche)? ; élargir les publics? (volonté de l UBO également projet porté par la PEPSE en 2019) 3. Actions remplacées par actions auprès des entreprises : vélobus-pédibus scolaires, accompagnement sur un quartier Les contacts pris avec la Mairie de l Europe sont restés au stade préliminaire (réunions de début d année) ; les démarches de vélobus-pédibus n ont pas rencontré l enthousiasme des équipes pédagogiques ou d associations de parents d élèves, moteurs indispensables d une action efficace. En accord avec la Métropole, nous avons basculé l enveloppe prévue sur ces actions sur les actions entreprises. 4. Changement de comportement : action phare «A vélo au Boulot» 4.1. Points positifs a) Une action portée par trois associations promouvant le vélo en Finistère Le challenge A vélo au Boulot a été conçu de A à Z par les bénévoles de Trégor à Bicyclette (Lannion) qui ont également développé de manière bénévole le site web (qui répond en tous points aux attentes d'une action en ligne d'aujourd'hui). Pour sa troisième édition en 2018, ils nous ont proposé, ainsi qu'à Kernavélo de Quimper, d'organiser le challenge sur nos territoires respectifs. Devant nos réponses positives, ils ont adapté le site, et nous avons conçu ensemble le programme du Challenge (avec des adaptations pour s'adapter à nos calendriers ; par ex. 3 tirages au sort intermédiaires pour BaPaV, Quimper deux). Cette première action concrète en direction d'un public ciblé a permis aux associations de mieux se connaître, et une plus grande ampleur de l'événement pour la presse et le public visé. b) Récompenser les cyclistes novices, montrer les diversités d'usages, proposer des objectifs atteignables ; un format «challenge» innovant, coopératif et ludique qui a permis d'encourager, de visibiliser, et de créer des liens En quelques points, voici les infos essentielles sur ce projet : Durée : de mi-mai à mi-juin, sur 5 semaines Trois défis sur les 5 semaines : Défi global : faire tous ensemble le plus de km à vélo Défi par équipe : faire marquer le plus de point à son équipe (1 point par trajet effectué à vélo, 2 points par trajet si le participant n a jamais testé le vélo-boulot auparavant). Une équipe pouvant être une entreprise, une collectivité, une association, un établissement public ou un service pour les très grosses entreprises. Défi individuel : chaque participant devait tenter de faire le plus de trajets à vélo (max. 1 point par jour) Trois tirages au sort ont été organisés pendant l événement pour récompenser les participant.e.s au fil du défi. Le dernier tirage a récompensé également les équipes ayant marqué le plus de points / ayant eu la plus forte participation par rapport à l effectif total. Un défi photo a permis aux participants de rapporter des points à leur équipe en s amusant. L objectif n a donc jamais été d être le ou la meilleur/e mais de partager avec ses collègues son enthousiasme à faire du vélo et de réellement d inciter à franchir le pas : prendre son vélo pour aller au boulot et ce ne serait-ce qu une fois pas semaine. En effet, un trajet effectué par des novices rapportait plus de points qu un trajet effectué par un ou une habitué/e du vélotaf. Il y avait aussi l effet de groupe : au sein de l entreprise : ensemble les employés pouvaient montrer que dans leur structure, il y a des cyclistes qui doivent être pris en compte (notamment pour obtenir l IKV, des arceaux à vélos, etc.) et gagner le trophée au sein de la métropole voire du Pays de Brest : ensemble nous allions comptabiliser tous nos kilomètres à vélo. au sein du Finistère : pareillement, le nombre de kilomètres des 3 challenges Brest, Quimper et Lannion pouvait être comptabilisé. Grâce au site web, qui permettait aux inscrit.e.s de publier photos et chiffres (comptage des jours de travail à vélo et des nombres de kilomètres parcourus individuellement, en équipe et par zone (Brestoise, Quimpéroise et Lannionnaise), et à son animation dynamique par les associations via de l'événementiel (+communiquer sur le défi pour aider à l inscription des participants, rappel des dates, mobilisation des troupes, répondre aux soucis techniques ponctuels des personnes souhaitant créer leur compte sur le site ou ne sachant pas comment comptabiliser leurs trajet, etc.), le challenge a réellement créé de l'émulation au sein des entreprises participantes. Trois événements ont ponctué le challenge à Brest (séance de vérification des vélos dans notre atelier ; Fête du vélo ; vélo-parade musicale de clôture avec remise des prix dans les locaux de Brest Métropole, en présence des élus. Les entreprises ont joué le jeu en offrant des lots (citons CMB Arkea, Louli des Bois, Hobby Cycles, Brest Métropole, Bibus, Kerbio, Emma Frostin, Ti Reuz, Radio U ) ; une autre manière d'impliquer leurs dirigeant.e.s. Communication : large communication de BaPaV auprès de ses adhérent.e.s (excédant 500), à tous ses contacts, partenaires associatifs et autres. Passages sur Radio U, RCF, etc. Présentation générale dynamique de l action et des règles auprès des entreprises via l'atelier Plan de Déplacements d Entreprise du 19 avril animé par Brest métropole. Ce sont les RSE des entreprises représentées qui ont d abord manifesté leur enthousiasme, l action semblant facile à porter pour eux : faire de la communication et inciter à l inscription sur le site Internet. Quasiment toutes les affiches au format A3 et A4 ont été emporté. Trophée réalisé pour l'équipe gagnante (Ifremer) par un adhérent BaPaV, en partenariat avec la Caisse à Clous, avec des pièces de métal recyclées. c) Volume de public touché important et enthousiaste pour mettre cela Ce challenge a rassemblé 1379 personnes sur tout le Finistère à Quimper, 827 à Lannion, et 288 employé.e.s à Brest. Ces 288 employé.e.s se répartissaient en 27 équipes représentant 26 entreprises de Brest Métropole et 1 entreprise hors Brest Métropole ; saluons en effet l équipe Armorique Habitat de Landerneau! Les entreprises participantes de Brest Métropole sont la Base Navale, Naval Group, UBO, Ifremer, Incidence Sails, l Ecole Charles Foucault, le Cerema, l ESID, le CHRU, le SHOM, CMB Arkea, IMT Atlantique, Brest Métropole et Ville, l IUEM, le
Related Search
Advertisements
Related Docs
View more...
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks