of 30

Bulletin mensuel ~ volume 24 numéro 12 ~ décembre en bref

0 views
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Share
Description
Bulletin mensuel ~ volume 24 numéro 12 ~ décembre 2008 en bref Données désaisonnalisées emplois de moins en décembre 2008 Le nombre d emplois à temps plein en recul de Hausse du taux de chômage
Transcript
Bulletin mensuel ~ volume 24 numéro 12 ~ décembre 2008 en bref Données désaisonnalisées emplois de moins en décembre 2008 Le nombre d emplois à temps plein en recul de Hausse du taux de chômage à 7,3 % Au Canada, baisse de emplois Données non désaisonnalisées L emploi féminin a crû de entre décembre 2007 et décembre 2008 Les hommes on vu le nombre de leurs emplois diminuer de Données annuelles En 2008, il s est créé emplois au Québec Le taux de chômage est demeuré à son niveau de 2007, soit 7,2 % Les hommes et les femmes : partage non proportionnel des nouveaux emplois L emploi des 45 à 64 ans en hausse de (+1,6 %) en 2008 Des gains plus modestes chez les 15 à 24 ans ( ) L'EMPLOI AU QUÉBEC / décembre 2008 Rédaction : Richard Legris, économiste Téléphone : (514) Courriel : Production : Lamara Yadel, analyste en informatique Riadh Ounissi, technicien en informatique Collaboration : Lassad Damak, économiste Norma Bakhos, secrétaire Développement informatique : Omar Choucair, analyste en informatique L Emploi au Québec est un bulletin mensuel produit par la Direction du Centre d'étude sur l'emploi et la technologie et de l'information sur le marché du travail Abonnement et changement d adresse : Emploi-Québec Direction des communications Téléphone : (514) Télécopieur : (514) Site Internet : Dépôt légal - Bibliothèque nationale du Québec, 2008 ISSN Page 2 L'EMPLOI AU QUÉBEC / décembre 2008 Le marché du travail au Québec en décembre Recul de l emploi Il y avait en décembre emplois de moins qu au mois précédent au Québec. Aux emplois à temps plein, en recul de (-1,5 %), se sont substitués emplois à temps partiel (+5,5 %). Le nombre de personnes actives sur le marché du travail est, quant à lui, demeuré relativement stable à Dès lors, ce sont les chômeurs québécois qui étaient plus nombreux en décembre, une hausse de (+2,5 %) par rapport au mois de novembre. Le taux de chômage était en hausse de 0,2 point et s établissait à 7,3 %, un niveau, somme toute, encore assez contenu en comparaison de ceux des dernières années. Quant aux taux d activité et d emploi, ils ont tous deux légèrement diminué, s établissant respectivement à 65,5 % (-0,1 point) et 60,7 % (-0,2 point). Le marché du travail au Canada en décembre Au Canada, le marché du travail a connu une baisse de emplois en décembre. La hausse de du nombre d emplois à temps partiel (+1,1 %) n aura pas suffi à compenser les pertes d emplois à temps plein ( ), en baisse de 0,5 %. En deux mois, ce sont emplois qui ont été perdus au Canada, du jamais vu depuis la récession du début des années La population active ayant progressé de , le nombre de chômeurs a augmenté de , faisant grimper le taux de chômage de 0,3 point de pourcentage, à 6,6 %. En Ontario, après une baisse de en novembre, l emploi s est stabilisé à en décembre (+1 800). La population active a cependant crû (+9 600) de telle sorte que le nombre de chômeurs a augmenté de (+1,5 %), faisant passer le taux de chômage de 7,1 % à 7,2 %. Le marché du travail au Québec en décembre 2008 par rapport à décembre L emploi augmente de et le taux de chômage monte à 7,3 % Sur une base non désaisonnalisée, l emploi au Québec a progressé 2 200, ou 0,1 %, entre décembre 2007 et décembre C est le nombre d emplois à temps partiel qui s est accru ( ), palliant ainsi la baisse observée du nombre d emplois à temps plein ( ). La population active a crû de en décembre, ce qui a fait augmenter de le nombre de chômeurs, une hausse de 4,7 %. Conséquemment, le taux de chômage s est accru de 0,3 point de pourcentage (de 7 % à 7,3 %). Pour leur part, le taux d activité est passé à 64,9 % (-0,4 point) pendant que le taux d emploi diminuait de 0,5 point, à 60,2 %. Le marché du travail selon l âge et le sexe Les données selon les sexes indiquent que c est l emploi féminin qui a continué de croître ( ) pendant que les hommes voyaient le nombre de leurs emplois diminuer de presque autant ( ). Autant les femmes (+4 000) que les hommes (+9 800) ont vu leur chômage augmenter. Ces mouvements haussiers ont cependant des origines différentes : pendant que hommes se retiraient de la population active, on comptait femmes de plus sur le marché du travail. Les taux de chômage féminin et masculin se sont accrus en décembre, à 5,6 % et 8,8 % respectivement. Les données selon l âge montrent que le groupe des 45 à 64 ans est le seul qui a vu ses emplois augmenter entre décembre 2007 et décembre 2008, résultat qui doit être tempéré par une population active en hausse ( ), avec en somme, moins d emplois qu escompté et un taux de chômage à la hausse, à 7,1 % (+1 point de pourcentage). À l inverse, le groupe des 25 à 44 ans, dont le poids démographique était en baisse ( personnes de moins), a vu son emploi diminuer de Combinée à une population active moins importante que douze mois auparavant ( ), cette baisse de 1 2 Données désaisonnalisées. Données désaisonnalisées. 3 Données non désaisonnalisées. Page 3 L'EMPLOI AU QUÉBEC / décembre 2008 l emploi s est ainsi soldée par une amélioration des conditions : moins de chômeurs ( ) et un taux de chômage, à 6,2 %, de 0,5 point inférieur à ce qu il était en décembre Quant aux 15 à 24 ans, ils ont peu contribué à gonfler les rangs de la population active et le nombre d emplois qu ils détenaient a légèrement diminué (-5 500). Ces mouvements ont eu une influence à la hausse sur le nombre de chômeurs (+5 700) ainsi que sur le taux de chômage de ce groupe, qui s établissait à 11,3 % (+0,9 point). L emploi selon les secteurs d'activité Les secteurs d activité dont les hausses d emplois ont été les plus importantes entre décembre 2007 et décembre 2008 sont ceux des soins de santé et de l assistance sociale ( ), des administrations publiques ( ), de la fabrication ( ), des services aux entreprises, des services relatifs aux bâtiments et des autres services de soutien ( ), ainsi que celui de l information, de la culture et des loisirs ( ). Des pertes d emplois ont cependant été observées dans plusieurs secteurs, dont le commerce ( ), les services d enseignement ( ) et l agriculture ( ). Le marché du travail dans les régions 4,5 Dans l ensemble du Québec, le nombre moyen d emplois non désaisonnalisé d octobre à décembre 2008 a augmenté de par rapport à la même période de l année précédente. Peu de régions ont contribué de façon substantielle à la progression de l emploi. Parmi celles-ci, notons la Montérégie ( ) et le Bas Saint-Laurent 4 Puisqu'elles sont sujettes à de plus grandes marges d'erreur, les estimations infraprovinciales sont présentées sous forme de moyennes trimestrielles. La série obtenue contient moins d'observations irrégulières, tout en préservant la tendance sous-jacente de la série mensuelle. Un article sur les moyennes mobiles est paru dans le numéro de janvier 1991 de La population active (catalogue ). 5 L'Enquête sur la population active étant une enquête auprès des individus, les données régionales portent sur la région de résidence des personnes et non sur celle de leur lieu de travail. (+6 400). À l opposé, les pertes d emplois les plus importantes ont été observées dans les Laurentides ( ) et au Saguenay Lac Saint-Jean (-6 000). Le marché du travail au Québec en 2008 L emploi augmente de En 2008, il s est créé emplois au Québec, plus des deux tiers de ces nouveaux emplois étant à temps plein. La population active ayant crû un peu plus que l emploi ( ), le nombre de chômeurs a augmenté de Cette hausse du chômage n aura cependant pas réussi à imprimer un mouvement vers le haut au taux de chômage, qui est demeuré à son niveau de 2007 (7,2 %). Les hommes (+7 600) et les femmes ( ) ne se sont pas partagé les nouveaux emplois de façon proportionnelle. De plus, l augmentation de l activité sur le marché du travail était plus importante chez les femmes ( ) que chez les hommes ( ). Ainsi, le chômage masculin était en hausse (+6 300) entre 2007 et 2008 alors que les femmes voyaient le leur diminuer de Les taux de chômage féminin et masculin étaient de 6,2 % (-0,2 point) et 8,2 % (+0,3 point) respectivement. L emploi des 45 à 64 ans était en hausse de (+1,6 %) en 2008, alors que les gains étaient plus modestes chez les 15 à 24 ans ( ). Chez les 25 à 44 ans, l emploi s est contracté de (-0,9 %) en Les secteurs d activité dont les gains d emplois ont été les plus importants en 2008 sont ceux de la construction ( ), des soins de santé et de l assistance sociale (15 300), des administrations publiques (+9 300) et des services professionnels, scientifiques et techniques (+8 900). Les secteurs ayant subi les plus forts reculs sont les suivants : commerce ( ) et services aux entreprises, services relatifs aux bâtiments et autres services de soutien ( ). Les régions économiques ayant connu les créations d emplois les plus importantes en 2008 sont l Outaouais ( ), la Montérégie (+8 500), Montréal (+6 200) et la Capitale Nationale (+4 400), tandis que les pertes les plus importantes étaient enregistrées dans les régions du Saguenay Lac Saint-Jean (-4 000) et des Laurentides (-2 500). C est Page 4 L'EMPLOI AU QUÉBEC / décembre 2008 dans la région de la Capitale Nationale que l on observait le plus faible taux de chômage (4,6 %) en 2008, alors que la région de la Gaspésie Îles de la Madeleine était celle où l on observait le taux le plus élevé (17,3 %). Page 5 L'EMPLOI AU QUÉBEC / décembre 2008 LEXIQUE Population de 15 ans et plus Toutes les personnes âgées de 15 ans et plus, à l'exception des personnes vivant dans les réserves indiennes, des pensionnaires d'institutions et des membres des Forces armées. Population active Population de 15 ans ou plus qui, au cours de la semaine de référence de l enquête étaient occupées ou en chômage. Désaisonnalisation Les fluctuations dans les données sur le marché du travail sont causées par des mouvements saisonniers, cycliques et irréguliers. Une série de données désaisonnalisées est une série dans laquelle on a supprimé les mouvements saisonniers. Taux d'activité Population active X 100 Population de 15 ans et plus Emploi Les personnes occupées sont celles qui, au cours de la semaine de référence, ont fait un travail contre rémunération ou en vue d un bénéfice, ou avaient un emploi, mais n étaient pas au travail. Emploi à temps plein et à temps partiel L emploi à temps plein tient compte des personnes qui travaillent habituellement 30 heures ou plus par semaine à leur emploi principal ou à leur unique emploi. L emploi à temps partiel tient compte des personnes qui travaillent habituellement moins de 30 heures par semaine à leur emploi principal ou à leur unique emploi. Taux d emploi Emploi X 100 Population de 15 ans et plus Taux de chômage Nombre de chômeurs X 100 Population active Chômage Les chômeurs sont les personnes qui, durant la semaine de référence, étaient disponibles pour travailler et avaient été mises à pied temporairement, avaient cherché un emploi au cours des quatre dernières semaines ou devaient commencer un emploi au cours des quatre prochaines semaines. Page 6 MISE EN GARDE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES ESTIMATIONS RÉGIONALES SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL Les estimations régionales sur le marché du travail se distinguent à plusieurs égards des données canadiennes et québécoises sur l emploi et le chômage, diffusées mensuellement par Statistique Canada et tirées de l Enquête sur la population active. Les estimations dont font part mensuellement les médias sont désaisonnalisées, ce qui veut dire qu elles sont corrigées des variations saisonnières afin de rendre les données comparables avec celles de n importe quel autre mois de n importe quelle année. Statistique Canada ne désaisonnalise pas les données régionales. Des estimations régionales désaisonnalisées sont cependant produites par l Institut de la statistique du Québec. Les estimations régionales se distinguent des estimations mensuelles 6 en ce qu elles sont des moyennes mobiles de trois mois. Ainsi, l estimation du taux de chômage d avril pour Chaudière-Appalaches est en réalité une estimation du taux de chômage moyen de cette région pour les mois de février, mars et avril. L estimation de mai correspondra au taux moyen de mars, avril et mai. Cette façon de faire a été introduite par Statistique Canada en 1991 afin de réduire les fluctuations mensuelles des estimations régionales non désaisonnalisées occasionnées par la faible taille de l échantillon à partir duquel sont produites ces estimations. Malgré l établissement de moyennes mobiles de trois mois, les estimations régionales, qu elles soient désaisonnalisées ou non, demeurent entachées de marges d erreur élevées à cause de cette faible taille de l échantillon. Celui-ci, qui est de ménages par mois pour l ensemble du Québec, varie selon les régions, de 236 ménages pour la région Côte-Nord et Nord-du-Québec à ménages en Montérégie. Statistique Canada a estimé les marges d erreur pour les régions du Québec à partir des estimations moyennes de juillet à décembre Selon ces estimations, comme on peut le voir au tableau qui suit, lorsque le taux de chômage non désaisonnalisé estimé pour le Québec pour un trimestre donné est de 7,5 %, il y a 67 % de chances que le taux réel, qu on observerait si l on recensait tous les ménages du Québec, se situe entre 7,3 % et 7,7 %. Lorsque l on veut hausser à 90 % les probabilités que l estimation fasse partie de l intervalle de confiance, les bornes inférieure et supérieure sont respectivement de 7,1 % et 7,9 %, ce qui signifie qu il y a 90 % de probabilité que le taux réel se situe entre ces bornes. Pour les estimations régionales, la marge d erreur s accroît considérablement. Ainsi, une estimation du taux de chômage de 15,4 % pour la Gaspésie Îles-de-la-Madeleine signifie qu il y a une probabilité de 67 % que le taux de chômage de cette région se situe entre 14,0 % et 16,8 %. L intervalle de confiance à 67 % pour cette région est donc dans ce cas-ci de 2,8 points de pourcentage. Une variation du taux de chômage de 2 points dans un sens ou dans l autre ne peut alors être considérée statistiquement significative avec un tel intervalle de confiance. À Montréal, où l échantillon est plus important, un taux estimé de 9,4 % se situe en réalité entre 8,7 % et 10,1 % deux fois sur trois. 6 Les données pour la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal sont des estimations mensuelles. 7 La période part de la moyenne mobile de trois mois de juillet 2006 à celle de décembre Le calcul est basé sur la moyenne des MM3M pour les 6 derniers mois de 2006 pour le Québec et les régions. Dans le cas de la RMR de Montréal, le calcul est basé sur la moyenne des six dernières données mensuelles de La taille de l'échantillon correspond au nombre moyen de ménages entre juillet et décembre Page 7 Intervalles de confiance des estimations régionales du taux de chômage Région Taille de l'échantillon Taux de chômage moyen à * Borne inférieure Intervalle de confiance à 95 % Borne supérieure Intervalle de confiance à 90 % Intervalle de confiance à 67 % Borne Borne Borne Borne inférieure supérieure inférieure supérieure Gaspésie Iles-de-la-Madeleine ,4 12,6 18,2 13,1 17,7 14,0 16,8 Bas-Saint-Laurent 388 7,4 5,5 9,3 5,8 9,0 6,5 8,3 Capitale-Nationale 624 5,2 3,8 6,6 4,0 6,4 4,5 5,9 Chaudière-Appalaches 764 5,4 4,0 6,8 4,3 6,5 4,7 6,1 Estrie ,1 6,5 9,7 6,8 9,4 7,3 8,9 Centre-du-Québec 264 6,4 3,7 9,1 4,2 8,6 5,1 7,7 Montérégie ,3 6,1 8,5 6,3 8,3 6,7 7,9 Île-de-Montréal ,4 8,1 10,7 8,3 10,5 8,7 10,1 Laval 278 6,1 4,2 8,0 4,5 7,7 5,1 7,1 Lanaudière 303 5,1 3,6 6,6 3,8 6,4 4,4 5,8 Laurentides 348 6,6 4,7 8,5 5,0 8,2 5,7 7,5 Outaouais 866 5,4 4,3 6,5 4,5 6,3 4,8 6,0 Abitibi-Témiscamingue 305 9,0 6,5 11,5 6,9 11,1 7,7 10,3 Mauricie 750 8,7 6,1 11,3 6,5 10,9 7,4 10,0 Saguenay Lac-Saint-Jean ,4 7,9 12,9 8,3 12,5 9,2 11,6 Côte-Nord et Nord-du-Québec 236 7,1 4,6 9,6 5,0 9,2 5,8 8,4 RMR de Montréal ,8 6,7 8,9 6,9 8,7 7,3 8,3 Ensemble du Québec ,5 7,0 8,0 7,1 7,9 7,3 7,7 Source : Statistique Canada * Pour les régions et l ensemble du Québec, selon les moyennes mobiles de trois mois de juillet à décembre Pour la RMR de Montréal, selon les estimations mensuelles de juillet à décembre La marge d erreur élevée des estimations trimestrielles régionales doit inciter l utilisateur à interpréter ces estimations avec circonspection. Celuici doit garder à l esprit qu une variation d une estimation dans un sens, si elle est inférieure à ce qui est expliqué par le coefficient de variation, peut en réalité camoufler une variation en sens contraire. Page 8 Données régionales Les lecteurs du Bulletin mensuel qui désireraient obtenir des renseignements supplémentaires sur chacune des régions administratives du Québec peuvent aussi communiquer avec les économistes régionaux suivants : Bas-Saint-Laurent Louis-Mari Rouleau Gaspésie Îles-de-la-Madeleine François Bédard , poste 302 Saguenay Lac-Saint-Jean Clément Desbiens Capitale-Nationale Martine Roy , poste 305 Chaudière-Appalaches Dominique Bois , poste 264 Mauricie Jules Bergeron Centre-du-Québec Éric Lampron Estrie Gilles Lecours Île-de-Montréal François Laverdure , poste 315 Laurentides Robert Gareau , poste 232 Laval Jacques Chapdelaine Lanaudière Roger Pedneault , poste 248 Montérégie Régis Martel , poste 313 Outaouais Ghislain Régis Yoka Abitibi-Témiscamingue Sabrina Morin , poste 264 Côte-Nord André LePage poste 305 Nord-du-Québec Renée-Claude Baillargeon poste 231 Page 9 Tableau 1a Indicateurs de la population active Québec - Ontario - Canada (estimations désaisonnalisées) Québec Ontario Canada Déc. 08 Nov. 08 Variations Déc. 08 Nov. 08 Variations Déc. 08 Nov. 08 Variations Estimations (000) % Point de % Estimations (000) % Point de % Estimations (000) % Point de % Population active (000) 4 191, ,4-1,7 0, , ,4 9,6 0, , ,2 12,7 0,1 Emploi (000) 3 884, ,8-9,4-0, , ,1 1,8 0, , ,2-34,4-0,2 Plein temps (000) 3 135, ,2-48,7-1, , ,7 0,8 0, , ,4-70,7-0,5 Temps partiel (000) 748,9 709,6 39,3 5, , ,4 1,0 0, , ,9 36,2 1,1 Chômage (000) 307,2 299,6 7,6 2,5 516,1 508,4 7,7 1, , ,0 47,1 4,1 Taux de chômage (%) 7,3 7,1 0,2 7,2 7,1 0,1 6,6 6,3 0,3 Taux d'activité (%) 65,5 65,6-0,1 67,9 67,9 0,0 67,6 67,6 0,0 Taux d'emploi (%) 60,7 60,9-0,2 63,0 63,1-0,1 63,1 63,3-0,2 Note : Les variations sont calculées à partir des données arrondies. Elles peuvent donc différer légèrement des variations réelles. Les données historiques ont été révisées en janvier 2008 Page 10 Tableau 1b Emploi et taux d'emploi selon les provinces (estimations désaisonnalisées) Emploi Taux d'emploi Déc. 08 Nov. 08 Variations Déc. 08 Nov. 08 Variations Les provinces (000) (000) (000) % (%) (%) Point de % Terre-Neuve-et-Labrador 217,5 218,7-1,2-0,5 50,9 51,2-0,3 île-du-prince-édouard 69,3 69,6-0,3-0,4 60,1 60,3-0,2 Nouvelle-Écosse 453,6 454,2-0,6-0,1 58,9 59,0-0,1 Nouveau-Brunswick 366,6 367,4-0,8-0,2 59,2 59,3-0,1 Québec 3 884, ,8-9,4-0,2 60,7 60,9-0,2 Ontario 6 667, ,1 1,8 0,0 63,0 63,1-0,1 Manitoba 609,2 609,6-0,4-0,1 66,6 66,7-0,1 Saskatchewan 520,3 520,6-0,3-0,1 67,2 67,3-0,1 Alberta 2 019, ,9-15,8-0,8 71,5 72,2-0,7 Colombie-Britannique 2 302, ,4-7,5-0,3 62,7 63,0-0,3 Canada , ,2-34,4-0,2 63,1 63,3-0,2 Note : Les variations sont calculées à partir des données arrondies. Elles peuvent donc différer légèrement des variations réelles. Les données historiques ont été révisées en janvier Tableau 1c Chômage et taux de chômage selon les provinces (estimations désaisonnalisées) Chômage Taux de chômage Déc. 08 Nov. 08 Variations Déc. 08 Nov. 08 Variations Les provinces (000) (000) (000) % (%) (%) Point de % Terre-Neuve-et-Labrador 34,6 34,6 0,0 0,0 13,7 13,7 0,0 île-du-prince-édouard 9,3 8,3 1,0 12,0 11,8 10,7 1,1 Nouvelle-Écosse 40,5 38,2 2,3 6,0 8,2 7,8 0,4 Nouveau-Brunswick 34,3 34,9-0,6-1,7 8,6 8,7-0,1 Québec 307,2 299,6 7,6 2,5 7,3 7,1 0,2 Ontario 516,1 508,4 7,7 1,5 7,2 7,1 0,1 Manitoba 27,4 27,0 0,4 1,5 4,3 4,2 0,1 Saskatchewan 22,6 19,9 2,7 13,6 4,2 3,7 0,5 Alberta 87,4 72,1 15,3 21,2 4,1 3,4 0,7 Colombie-Britannique 129,7 119,0 10,7 9,0 5,3 4,9 0,4 Canada 1 209, ,0 47,1 4,1 6,
Related Search
Advertisements
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks