of 5

DEVERSER LA VIE. 1/ Voir la vie à l'œuvre. 2/ La vie en soi

0 views
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Share
Description
DEVERSER LA VIE L'humanité se préoccupe de plus en plus de la vie et l'oriente malgré elle. Il s'agit de manier cette focalisation et d'orienter le déversement de la vie (essentiellement la vie spirituelle
Transcript
DEVERSER LA VIE L'humanité se préoccupe de plus en plus de la vie et l'oriente malgré elle. Il s'agit de manier cette focalisation et d'orienter le déversement de la vie (essentiellement la vie spirituelle d'où tout découle) de manière méthodique et détachée. Les conditions requises sont là et aisées à mettre en œuvre. Introduction L'humanité élimine les parasites depuis longtemps, Pasteur a permis d'éradiquer nombre de microbes ou bactéries. L'usage excessif des antibiotiques pour engraisser les veaux ou de pesticides - toxiques pour ceux qui les répandent est courant. L'humanité essaie de mettre fin à la vie, parfois dans des guerres, des génocides ou de manière industrielle; à l'inverse, l'humanité promeut la vie, lors des catastrophes où l'entraide est manifeste, elle stimule la recherche musicale, informatique, génétique ou des énergies renouvelables. Depuis quelques années, des penseurs placent la vie au centre de leur préoccupation, ainsi Patočka (un philosophe tchèque mort pendant la période soviétique) ou Renaud Barbaras actuellement à Paris 1 réfléchissent sur la vie. Francis Bailly et Guiseppe Longo cherchent les lois universelles de la vie. La vie émerge donc dans la pensée humaine. Alice Bailey a indiqué que la vie serait plus abondante avec l'arrivée d'un nouvel enseignement, et nous pouvons commencer à approcher ce déversement. 1/ Voir la vie à l'œuvre La première étape pour apprécier la vie est probablement de noter à quel point les choses autour de nous sont vivantes. Toute chose semble suivre un rythme, les biorythmes ont été mis en évidence pour l'être humain, mais aussi pour les mammifères, les plantes, les atomes vibrent, il semble exister une grande loi de périodicité - qu'avait énoncée la Doctrine Secrète de Blavatsky et cela jusqu'au Big bang. Certains physiciens postulent à présent que l'explosion initiale du cosmos est en fait la réitération d'un phénomène antérieur qui s'était effondré avant de resurgir. À un niveau plus quotidien, nous pouvons noter que les objets ont une durée de vie limitée, beaucoup d'objets sont jetables, un immeuble est construit pour 30 ou 50 ans. Le recyclage ou renouvellement fait partie de notre existence, nous ne bâtissons plus ni ne vivons plus pour l'éternité, pour une seule fois. Les projets sont itératifs, comme les versions des logiciels, suivant des cycles courts de quelques mois ou années; de là à penser que la vie humaine suit aussi des cycles itératifs, des périodes de divers métiers, ou relations, mais aussi comme des cycles d'incarnation, de la jeunesse à la maturité! La vie se manifeste par les cycles mais aussi par la multiplication des relations imbriquées, qui nous montrent que le monde change chaque jour. Imaginons prendre une tasse de café le matin. Combien de personnes ont préparé cet acte? Les producteurs, les transporteurs, ceux qui l'ont torréfié, empaqueté puis apporté au point de vente; avec ceux qui ont passé les commandes, effectué la gestion, on dépasse les 200 personnes pour atteindre les 2000; si l'on prend en compte toute l'activité de support, médical, dentistes, éducateurs, police, ceux qui ont construit les bateaux, les camions, les routes, la radio et internet, le fuel pour le transport, les machines, on arrive plus aisément à personnes. Voilà ce que nous pouvons lire dans une tasse de café. 2/ La vie en soi L'énergie suit la pensée , beaucoup d'entre nous ont été entraînés à exercer leur attention, depuis l'école, sur un sujet pour favoriser la création. Cette at-tension signifie tension d'être, tournée vers le monde. La tension d être désigne le lien entre l Origine de Déverser la vie, 31/12/13 Page 1 /5 l instrument et le champ d action de celui-ci : la tension désigne la proximité de l origine à la manifestation. Etre Etre-là Existence L at-tension vient en second lieu comme jeu de l instrument dans le champ d expérimentation. Dans ce champ apparaissent diverses directions et l attention doit se focaliser en un de ces directions. Pour distribuer la vie, le pas suivant est de percevoir la direction et toute l'ampleur de la situation. Pour créer, nous devons discerner les éléments du contexte, les moyens et les buts puis, par un retour à soi, l'intelligence reprend les choses et les présente sous un nouveau jour. Le pas à franchir est donc de reconnaître la pulsation soi le monde, comme l'ont montré des philosophes comme Merleau-Ponty [Phénoménologie de la perception]. Alice Bailey [Astrologie ésotérique p 560] parle de la croix fixe : un cercle représentant l'aire de préoccupation du disciple avec les 4 bras de la croix s'étendant en Haut, en Bas et vers l'extérieur. Il s'agit donc de monter consciemment sur la croix fixe, de prendre en charge une vision du monde. Cette pulsation soi le monde passe par un retour à soi, non pas comme une sphère délimitée où l'individu s'opposerait au monde (en une rotation), mais un lien avec le centre qui s'étend et se contracte, le Soi est le Même - Esprit, mais non un contenu. Comment parvenir à cette pulsation? En deux étapes. 1/ Tout d'abord en reconnaissant le mouvement en spirale, ce fut l'œuvre de Husserl, de Merleau-Ponty d'avoir mis en évidence la perception : l'attention en suspens avant que ne se définissent des objets. L'identité est alors ouverture en spirale, qui s'ouvre puis reprend à soi une intériorité en se déployant. Je suis rapport au monde , ouverture donc ouverture à l'autre : je me reconnais dans ces unités qui s'ouvrent dans la même vibration avec les mêmes valeurs. Ainsi naît le groupe, de cette ouverture essentielle. Le groupe ne provient pas d'un souhait spirituel formulé par un Tibétain; il naît de la nature même de cette ouverture, je ne suis pas figé, pas un contenu, je suis regard, écoute, amour envers ce qui se présente. 2/ Me reconnaissant dans le groupe, un en essence avec mes semblables, je peux alors me tourner vers le centre. Le moyen le plus simple est de visualiser un point noir au centre du disque blanc. Ce point sombre apparaît au centre de la conscience illuminée, (comme l'indique Etat de Disciple tome 2 p 52). La Doctrine Secrète [tome 1 p77 page LXXVII] fait mention de ce symbole sans jamais le représenter. De ce point jaillit un courant qui descend verticalement, qui s'impose, on peut l'appeler le courant descendant de l'incarnation ou plus techniquement courant triadique. Martin Muller [Introduction à l'ontologie] propose un exercice à ce sujet : Espace vide, libre de tout objet. Rayonner au maximum, puis rayonner cent fois plus fort. Espace galactique s'incarne en espace solaire, face à la planète (Un courant surgit en face de la poitrine) Espace solaire, s'incarne en être planétaire, grand cristal vertical. Prendre place en ce cristal pur Pressentir le rayonnement solaire et en fond le souffle galactique Accueillir la Terre et son existence Intellectuellement, certains auteurs [Guy Deniau, Qu'est-ce que comprendre, Vrin 08] ont mentionné que toute perception s'inscrit sur un fond primordial, que l'on peut Déverser la vie, 31/12/13 Page 2 /5 nommer la présence; ce fond conditionne toute relation. C'est sur ce fond vibrant et palpitant que se perçoit la vérité, et c'est dans cette pulsation que l'on peut distribuer la vie. 3/ Œuvrer avec des collectifs La conscience nous permet de prendre contact avec des objets en situation, le courant qui passe à travers la conscience est impersonnel, général, abstrait; ce courant s'adresse à des types de situation, à des courants de pensée, des valeurs, des collectifs. Ce peut être l'égocentrisme, l'avidité, ou en positif, la vérité, l'humain; et c'est l'humain, l'être empli d'humanité, que nous voudrions fortifier ici. Les Feuilles du Jardin de Morya tome rapporte les paroles du Christ [voir encart] : Il dessina un carré autour de l'empreinte de son pied, Empreignant sa paume, il l'entoura aussi d'un carré... En vérité, par des pieds humains; en vérité, par des mains humaines . Le pas en avant de l'évolution viendra à travers l'être humain, car c'est lui le centre créateur, celui qui doit avancer et affirmer son essence divine. Le carré dont parle le récit a été repris comme symbole de l'agni Yoga avec, à l'intérieur, les mots sanscrits Maitreya Sangha, la communauté de Maitreya. Le carré est décrit aussi de manière plus technique dans le plérome selon Valentin [Traité sur le feu Cosmique page 191]. Nous utiliserons le carré comme indiquant 4 directions du centre humain - le sens de la vie - la relation à l'autre - l'activité créatrice et ses produits, usages - la direction collective Ces 4 directions ont vu leur signification traditionnelle attaquée et submergée, sinon détruite; cette usure permet qu'un sens nouveau apparaisse, loin des formes usées. 1) Le sens de la vie n'est plus accepté comme un donné, révélé par les religions; l'intellect, si proéminent en France, a questionné très tôt ces réponses mais voile aussi la question. 2) La relation à l'autre est soulignée par la vague de communication ou de réseaux sociaux. Beaucoup de jeunes adultes vivent grâce à leurs blogs, leurs textos, je vis car je suis avec les autres . Cet excès momentané renvoie à la solitude et au for intérieur: qui suis-je en fait? Cet excès pourrait s'appeler la maladie infantile du Verseau, signe de communication. 3) L'activité créatrice est la caractéristique (parfois peu apparente) de l'humanité, elle alimente le jeu de l'apparence toujours nouvelle, mais c'est la vie en rotation, en tourbillon qui nous entraîne. C'est aussi cette création qui fait notre fierté et rend une journée digne d'être vécue. S'il n'y avait que répétition ou processus, nous deviendrions des automates. C'est ce don de soi qui nous fait travailler, comme l'a repéré Norbert Alter [Donner et prendre]. On arrête souvent l'économie à la production, mais les produits sont superflus s'ils restent inutilisés, d'où l'importance de les resituer dans leur usage, comme la tasse de café. 4) La direction collective. Les médias nous divertissent en attirant l'attention sur des détails. L'ouvrage Six Milliards d'autres [Yann Arthus Bertrand] rappelle à quel point les humains sont proches en conscience les uns des autres. Cette conscience (2 ème aspect) se heurte au poids de l'économie (3 ème aspect), le 1 er aspect (organes et décisions politiques) est le dernier à apparaître. D'où le retard constaté, mais le réveil arabe de 2011 nous rappelle qu'il est toujours vivant et nous pouvons, nous aussi, faire vivre ces 4 directions, en les stimulant, en déversant le courant spirituel. Le carré nous rappelle aussi la base et le sommet, le droit (ce qui est prévu, ordonné) et le gauche (l'imprévu). C'est le gauche, le tordu, le négatif qui nous remet en cause, et toute expérience que nous initions nous apporte, avec ses récompenses prévues, son lot de surprises, de déconvenues qui nous rapprochent du Réel, qui nous font communier avec le Centre vivant. Déverser la vie, 31/12/13 Page 3 /5 Valeur Remise en cause Soi Prévu Résultats inattendus Ressources Résultats attendus Quelles sont les conditions pour prendre part au déversement de la vie? Alice Bailey a énoncé les conditions pour servir le monde; nous répondrons en des termes légèrement différents, 4 conditions basées sur une unité de fait. 1) La première condition peut s'énoncer la pensée ouverte et créatrice. Il s'agit de voir les choses de manière large, d'admettre d'autres voies que celles que nous connaissons et d'utiliser la pensée avec toute notre intelligence, donc de voir les choses d'un œil neuf. 2) La deuxième condition est d'aimer le monde, non de façon abstraite, mais chaque parcelle, telle qu'elle est essentiellement et non selon son apparence. Même les mauvaises herbes ont leur utilité, ce n'est pas un monde idéal, mais le monde où nous sommes, où nous discernons des lignes de force, magnétiques. L'Amour rend magnétique. 3) La persévérance est la troisième condition. Nous vivons sur un continent marqué par des siècles de guerre, de famines et d'épidémies, La vieille Europe nous apprend aussi que les choses se font petit à petit, par maturation, et non par un coup de tête qui masquerait un désir erroné. Déverser la vie ne se fait que selon un dessein longuement mûri, remis en cause, corrigé. 4) La quatrième condition est le courage d'aller vers le centre de l'être. Ce centre est désert, vide et semble austère. Un poème de Nicolas Roerich décrit ce vide apparent : les passants croient que la chambre du trésor (dans la poitrine) est vide, mais son Gardien répond au passant Pour toi elle est vide . C'est ce courant qui nous fait entrer dans le point noir au centre de la conscience illuminée et qui fonde l'unité de base : la reconnaissance du Soi intérieur, l'ouverture au monde qu'est la conscience. Poème de Nicolas ROERICH, (dans HIEROGLYPHES) LE GARDIEN DU SEUIL Gardien, dis-moi pourquoi Fermes-tu cette porte? Que gardes-tu inlassablement? Je garde Le secret de la quiétude Mais la quiétude est vide. Des gens dignes de confiance L'ont dit : 'Il n'y a rien'. Je connais le secret de la quiétude Et j'ai pour mission de le garder Mais la quiétude est vide! Pour toi, elle est vide! répondit le gardien du seuil. Bien sûr, les conditions nécessaires peuvent s'énoncer différemment et vous pourrez trouver, en votre for intérieur, les repères qui parleront pour vous. Déverser la vie, 31/12/13 Page 4 /5 Nous pouvons donc prendre place avec la Terre, dans Sa vie spirituelle, et nous joindre au groupe de la pure conscience. Ce groupe s'incarne par les 4 conditions énoncées ci-dessus et nous pouvons le fortifier par notre pensée. Alors avec ce groupe, nous pouvons déverser ce courant le long des 4 directions de l'humain, car l'humain se divinise en manifestant son essence. Vous pouvez construire votre méditation selon ces lignes, mais si vous préférez un schéma, vous pouvez vous adresser au contact du site Conclusion La vie se déverse à partir de notre étoile à travers le schéma terrestre. Aussi, depuis des temps immémoriaux, le soleil est représenté par un point au centre d'un cercle; ceci peut marquer le sommet de notre inspiration, le Soi Esprit, au fond de toute manifestation. De ce centre pulse la vie, qui passe par le cercle de la conscience pure qui est amour, qui s'incarne dans le carré intérieur, et ce carré dans ce cercle soutient le grand carré du centre créateur qu'est l'être humain dans son ensemble. Ceci dessine un schéma qui ressemble au sceau de Shamballa diffusé sur l'ouvrage d'andrew Tomas [Shambhala, oasis de lumière]. Le Lieu de Paix majestueuse, le Centre Vivant qui soustend tout existence sur notre planète, le Sommet de la volonté d'être nous attend, nous invite, nous pouvons approcher et prendre part. Références Alter Norbert, Donner et prendre, La découverte, 2010 Arthus Bertrand Yann, Six milliards d'autres, Ed La Martinière 2009 Bailey, Rayons et Initiations page 318, éditions Lucis Trust Astrologie ésotérique, éditions Lucis Trust Bailly & Longo, Mathématiques et sciences de la nature, Hermann, 2005 Deniau Guy, Qu'est-ce que comprendre, Vrin 08 Muller Martin, Introduction à l'ontologie, 1974 Patočka in Barbaras, Vie et intentionnalité, Vrin 2002 Roerich, Les Feuiiles du Jardin de Morya tome 2, Ed Agni Yoga, 1925 Roerich Nicolas, Hiéroglyphes, téléchargeable sur Tomas Andrew, Shambhala, Oasis de lumière, Editions Robert Laffont, 1976 Déverser la vie, 31/12/13 Page 5 /5
Related Search
Advertisements
Related Docs
View more...
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks