of 35

Dirigeants Equipeme nts de travail

0 views
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Share
Description
Dirigeants Equipements 1 - OPPBTP de - 08/02/2013 travail La Gamme Prev Action BTP - Plombier - Électricien - ouvreur - harpentier - Plâtrier - arreleur - Menuisier - Peintre - Etancheur - Gros œuvre -
Transcript
Dirigeants Equipements 1 - OPPBTP de - 08/02/2013 travail La Gamme Prev Action BTP - Plombier - Électricien - ouvreur - harpentier - Plâtrier - arreleur - Menuisier - Peintre - Etancheur - Gros œuvre - Démolisseur - Photovoltaïque - VRD - Terrassier - analisateur - Générique tous métiers - Niveau I : Les connaissances de base - Niveau II : La démarche de prévention - Niveau III : La communication et la motivation - Les Missions et Responsabilités - La coordination Interentreprises - Les Équipements de travail - La démarche de prévention - ommuniquer et Motiver - Manager la Prévention - Le leadership Sécurité 8 Les thèmes des Prev Action Dirigeants. - Les missions et responsabilités Identifier les rôles, les missions, les responsabilités de chacun dans l entreprise, Structurer, Responsabiliser - La oordination Interentreprises Identifier les rôles, les missions, les responsabilités de chaque intervenant sur un chantier et notamment les devoirs des maîtres d ouvrages et maîtres d œuvre - Les Équipements de travail hoisir et gérer des équipements conformes. - La prévention sur les chantiers Analyser puis Agir de façon pertinente pour améliorer la sécurité sur les chantiers - ommuniquer et Motiver Savoir faire passer les messages de prévention de façon efficace et persuasive - Manager la prévention Organiser l entreprise pour intégrer la prévention - Le leadership Sécurité Décliner les bonnes pratiques qui influent sur les comportements au niveau d une entreprise 9 Les différentes responsabilités pénales Responsable de l organisation? (ode du travail) Responsable de ses actes? ( ode pénal ) Oui Oui ( pour la partie qui lui a été déléguée ) Oui Oui Oui Opérateur Encadrement Employeur 13 Les obligations de l employeur Article L L'employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. es mesures comprennent : 1 Des actions de prévention des risques professionnels ; 2 Des actions d'information et de formation ; 3 La mise en place d'une organisation et de moyens adaptés. L'employeur veille à l'adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l'amélioration des situations existantes. 14 Les statistiques d accident du travail BTP 2010 Les accidents liés à l utilisation des outils représentent en 2010 : 1) 5 % des accidents 2) 10 % des accidents 3) 15 % des accidents 4) 20 % des accidents SO GO 5) 25 % des accidents TP 6) 30 % des accidents M05 17 OPPBTP 08/02/2013 Les statistiques d accident du travail BTP 2010 Les accidents liés aux manutentions représentent en 2010 : 1) 5 % des accidents 2) 10 % des accidents 3) 20 % des accidents 4) 25 % des accidents SO GO 5) 30 % des accidents TP 6) 35 % des accidents M05 18 OPPBTP 08/02/2013 Statistiques Accident BTP NAM 2010 SO GO TP Que penser, dans ces conditions de l influence des équipements de travail? M05 19 OPPBTP 08/02/2013 Définition des équipements de travail Article L Les équipements de travail sont les machines, appareils, outils, engins, matériels et installations. Les moyens de protection sont les protecteurs et dispositifs de protection, les équipements et produits de protection individuelle. 20 Le minimum à savoir 23 VRAI : R Les Equipements de Protection individuelles ( EPI ) VRAI : R VRAI : R VRAI : Ils répondent à une série de règles inscrites dans le code du travail. Faux : A défaut de précision dans la notice d utilisation, la durée de vie est de 2 ans (INRS) VRAI : R , masques, harnais Faux : Les lésions définitives peuvent apparaître au bout de 7 minutes Pas de travail isolé formation 24 1) L employeur doit fournir les EPI sans limitation de qualité et de quantité. 2) L employeur est responsable du port effectif des EPI. 3) Les EPI nécessaires à une tâche doivent être «à disposition immédiate» 4) Les EPI doivent être conformes à des normes et marqués «E» 5) La durée de vie d un casque est de 3 ans dans des conditions normales d utilisation. 6) ertains EPI sont soumis à vérification périodique 7) Une personne suspendue à un harnais après une chute risque des lésions définitives au bout d une heure. Les équipements : principales règles de conception onformité des équipements de levage onformité des équipements fixes onformité des équipements mobiles Électro-Portatif EPI 25 Les EPI, la procédure d examen E de type 26 Les EPI, principales règles Ils sont soumis à des règles générales ( R à 106 ) et notamment : Ils doivent être fournis par l employeur (R ) Les équipements doivent toujours être à disposition immédiate L employeur doit veiller au port effectif des EPI (R ) ertains doivent subir des vérifications périodiques (R ) Les opérateurs doivent avoir reçu une formation pratique à leur utilisation (R ) L utilisation des harnais stop chute ne peut se faire seul (R ) 27 Faux : Une échelle ne peut être utilisée comme poste de travail ( R ) Les échelles et gardes corps SO GO VRAI : R et R ) La situation ci contre est correcte TP Faux : Un garde corps est constitué d une lisse, d une sous lisse mais aussi d une plinthe de 15 cm ( R ) 2) Les échelles d accès doivent être fixées et dépasser en tête d un mètre. 3) Un garde corps est composé d un lisse situées à environ 1 mètre et d une sous lisse à mi hauteur 28 VRAI : R , il faut, de plus, une notice de montage. VRAI : R VRAI : cela va de la classe 1 : 75 kg/m2 à la classe 6 600kg/m2 VRAI : R Faux : 20cm ( R ) VRAI : Valeur à prendre par défaut (INRS) Pour les échafaudages non bâchés, 1 ancrage pour 24 m2. Les Echafaudages 1) Une formation est nécessaire pour monter l échafaudage ci contre. 2) Les plateaux d un échafaudage doivent être fixés à la structure de l échafaudage.. 3) Il existe plusieurs classes d échafaudages en fonction des charges supportées. 4) La charge supportée par un échafaudage doit être marquée sur les plateaux. 5) La distance maximale d un échafaudage par rapport à une façade est de 30 cm. 6) Les échafaudages bâchés doivent être amarrés tous les 12 m2 avec des ancrages résistants à, au moins, 300 Dan. 29 Vrai : Des règles techniques de conception et de construction sont prévues par l article R et sont définies dans l annexe I du chapitre II du titre I er du livre III du code du travail. VRAI : es règles comportent un volet pour les concepteurs et un volet pour les utilisateurs ( maintenance etc ) Faux : Le marquage E est une présomption à cause de l autocertification et de l évolution des machines dans le temps. VRAI : L employeur doit pouvoir prouver la conformité initiale et maintenir le matériel en état de conformité. Les machines Quelles affirmations sont correctes? 1) Tout machine ou équipement de travail répond à des règles dites «de conformité» 2) Les règles de conformité comprennent des règles qui concernent les constructeurs et les utilisateurs d équipement. 3) Le marquage «E» est une preuve de conformité constructeur. 4) L employeur doit pouvoir démontrer la conformité des équipements qu il possède et qu il loue. 30 La certification E Article R : Un marquage de conformité, constitué par le sigle «E», est apposé de manière distincte, lisible et indélébile : 1 Sur chaque équipement de travail neuf ou considéré comme neuf mentionné aux 1,3 ou 4 de l'article R ; 2 Sur chaque équipement de protection individuelle neuf ou considéré comme neuf ou, lorsque cela n'est pas possible compte tenu des caractéristiques de l'équipement, sur l'emballage. Article R : La procédure dite auto certification E est la procédure par laquelle le fabricant ou l'importateur déclare, sous sa responsabilité, que l'exemplaire neuf de machine mentionnée au 1º de l'article R , d un matériel mentionné aux 3º à 5º du même article, d un composant de sécurité ou d un équipement de protection individuelle est conforme aux règles techniques qui lui sont applicables. Article R : La procédure dite examen E de type est la procédure par laquelle un organisme habilité constate et atteste qu'un modèle de machine, de composant de sécurité ou d'équipement de protection individuelle est conforme aux règles techniques le concernant. 31 Faux : Tous les éléments mobiles d une machine doivent être protégés (R4324-1) VRAI : les redémarrages intempestifs doivent être évités. ( R ) VRAI : Les équipements de travail sont munis de dispositifs permettant de les isoler de chacune de leurs sources d alimentation en énergie. (R ) VRAI : haque machine est munie d un ou de plusieurs dispositifs d arrêt d urgence clairement identifiables accessibles et en nombre suffisant ( R ) VRAI : L indice de protection définit la perméabilité aux corps étrangers et à l eau, l indice IK définit la solidité. Les machines Quelles affirmations sont correctes? 1) La machine ci contre est conforme. 2) Une machine électrique conforme doit pouvoir redémarrer après une coupure électrique sans action volontaire. 3) Une machine fixe, électrique, conforme doit pouvoir être consignée. 4) Une machine fixe, conforme comporte au moins un dispositif d arrêt d urgence. 5) Une machine électrique de chantier conforme est, au minimum, IP 44, IK8 32 Les principales règles de conception R : Protection des éléments mobiles, transmission et outils R : Organes de service ( commande ) identifiés R : Affichage des avertissements et consignes R : Poste de travail sécurisé R : Risque Éclatement R : Risque Brûlures R : Arrêt d urgence R : Risque électrique R : oupure et séparation des énergies R : Notice d utilisation et dispositifs de coupures pour l électro portatif En vérifier l existence sur vos équipements fixes ou mobiles 33 Les dispositions complémentaires pour garantir la conformité technique - Les règles techniques de conception et de construction (Les machines, accessoires de levage, composants d'accessoires de levage, chaînes, câbles et sangles de levage à la longueur ainsi que les composants de sécurité neufs ou considérés comme neufs ) prévues par l article R sont définies dans l annexe I du chapitre II du titre I er du livre III du code du travail. - R à 65 : Les équipements neufs doivent être mis sur le marché avec une déclaration de conformité établie par le fabricant ou l importateur. - L : Il y a résolution de la vente dans l année, avec dommages et intérêts, si l appareil s avère non conforme. - R à 86 : Des organismes sont habilités à réaliser des opérations de contrôle de conformité. - R & 67 : Le vendeur d un matériel d occasion doit remettre un certificat de conformité. 34 Quelle règles pour les notices d utilisation? 35 Faux : Les organes de commandes ne sont pas clairement identifiables ( anglais ) VRAI : Les équipements de travail mobiles automoteurs sont munis de dispositifs empêchant une mise en marche par des personnes non habilitées (R ) Faux : Il faut, au moins, le rapport de visite, le certificat de conformité et la notice d utilisation. Faux : e qui est obligatoire, c est l autorisation de conduite. ( R ) VRAI : les règles de conformité s appliquent aux engins de chantier Faux : Les vibrations se mesurent en m/s 2 se sont des accélérations. Il existe des valeurs limites d exposition sur 8 heures 36 Les engins 1) L engin ci contre est conforme 2) Les engins de chantier doivent pouvoir être verrouillés à l arrêt 3) Un engin loué doit être accompagné d au moins son certificat de visite périodique à jour. 4) Les opérateurs qui conduisent des engins doivent obligatoirement être titulaires d un AES. 5) Les engins de chantier qui circulent sur des plans en devers doivent être équipés de structures anti retournement associées à des ceintures de sécurité. 6) Les vibrations des engins se mesurent en N/m. Il existe des valeurs limites de vibrations Quelle règle pour la visibilité? SO GO TP 37 Faux : Lorsqu un équipement de travail servant au levage est à l arrêt, aucune charge ne peut être suspendue au crochet (R ) VRAI : les appareils servant au levage de charges comportent une indication visible les charges maximales d utilisation pour chaque configuration (R4324-5) VRAI : Tous les équipements mobiles doivent avoir un carnet de maintenance distinct tenu à disponibilité (R ) VRAI : les accessoires de levages sont marqués de façon à identifier les caractéristiques essentielles à leur utilisation (MU) (R ) Faux : Les accessoires et engins à postes fixes sont vérifiés tous les ans. Les engins mobiles sont vérifiés tous les 6 mois. Faux : Elles ne vérifient que le fonctionnement correct de l engin. 38 Les engins de levage 1) La situation ci contre est correcte. 2) Les engins de levage doivent comporter un abaque de charge visible de l extérieur. 3) Les engins de levage doivent posséder un carnet de maintenance. 4) Tous les accessoires de levage doivent être marqués. 5) Tous les engins de levage et accessoires de levage font l objet de vérifications périodiques tous les 6 mois. 6) Les vérifications périodiques permettent de s assurer de la conformité Quelle règle pour le carnet de maintenance? 39 Quelles règles pour la vérification périodique? 40 Les principales vérifications périodiques EPI 12 mois LEVAGE MANUTENTION A la mise en service pour tous les appareils Appareils installés à demeure 12 mois Appareils mobiles 6 mois Élévateurs de poste de travail 6 mois 41 Les principales vérifications périodiques : ENGINS DE TERRASSEMENT 12 mois APPAREILS A AIR OMPRIMÉ Mobile 5 ans fixe 10 ans EXTINTEURS 12 mois INSTALLATION ELETRIQUE À la mise en service 12 mois périodique en atelier 42 Quelle règle pour le levage des personnes? SO GO TP 43 Quelle règle pour le levage avec des engins de terrassement? 44 Quelle règle pour les aléas météorologiques? 45 Quelle règle pour les interférences des appareils de levage? 46 Synthèse : Nos conseils Attribuer un pack individuel EPI à chaque salarié Assurer une sensibilisation annuelle aux risques et au port des EPI Former au montage des échafaudages Assurer une gestion des autorisations de conduite Assurer une gestion documentaire des certificats de conformité, notices d utilisation, vérifications périodiques, carnets de maintenance Assurer une formation de l encadrement Votre conseiller OPPBTP régional est à votre disposition. 47 Dirigeants Les Equipements de travail 48
Related Search
Advertisements
Related Docs
View more...
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks