of 57

épartement de Santé Communautaire

0 views
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Share
Description
ÉVALUATION DE L'AUDITION DANS LE CADRE D'UN PROGRAMME DE SANTÉ ET DE PRÉVENTION EN SANTÉ AU TRAVAIL MODULE 1 I WA 470 E V.l épartement de Santé Communautaire Hôpital Saint-Luc INSPQ - Montréal 5567
Transcript
ÉVALUATION DE L'AUDITION DANS LE CADRE D'UN PROGRAMME DE SANTÉ ET DE PRÉVENTION EN SANTÉ AU TRAVAIL MODULE 1 I WA 470 E V.l épartement de Santé Communautaire Hôpital Saint-Luc INSPQ - Montréal 5567 D L i INSTITUT.NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC TO D DOCUMENTA IlON «OWTRÉAL Document de support a la formation EVALUATION DE L'AUDITION DANS LE CADRE D'UN PROGRAMME DE SANTE ET DE PREVENTION EN SANTE AU TRAVAIL Josée Gauthier, M.O.A. Marjolaine Hamel, M.O.A, Monique Lalonde, M.O.A. Odette Lemoine, M.O.A. du Programme Régional-Audiologie Département de Santé Communautaire Hôpital Saint-Luc Impression et publication Ministère de la Santé et des Services Sociaux Septembre 1985 REMERCIEMENTS Nous tenons a remercier tous ceux qui par leur collaboration ont rendu possible la réalisation de ce document de support. Nous voulons remercier tout particulièrement: - Pauline Fortier, audiologiste du Département de Santé Comnunautaire du Centre hospitalier Honoré-Mercier. - Les membres du Comité de Recherche en audiologie communautaire du Québec.(C.O.R.A.C.Q.) - Les membres du Comité de lecture du Département de Santé Communautaire de l'hôpital St-Luc. - Sylvie Lefebvre et Ginette Rogers du Programme Régional-Audiologie qui ont assumé le travail dç secrétariat concernant ces textes. - Li - Le bruit est un agresseur pernicieux et sournois qui tient une place de premier rang en usine. Outre l'accroissement du risque d'accidents occasionné par sa présence, le bruit en tant qu'agent de stress, provoque des effets nuisibles pour Ta santé. Il conduit a une fatigue chronique du système auditif et entraîne conséquenment des doranages permanents a 1'audition. Le Gouvernement québécois reconnaissait les dangers encourus par l'exposition professionnelle au bruit en déterminant les niveaux de brult^ autorisés en usine et en émettant l'obligation de réduire le bruit a ces niveaux. Faisant de la santé et la sécurité au travail une preoccupation de premier ordre, on a assisté à la promulgation du projet de loi 17, maintenant sanctionné L.R.Q. chapitre S2.1: Loi sur la santé et Ta sécurité au travail. Ce cadre législatif prévoit entre autres, nombres d'activités dans lesquelles s'insèrent des Interventions visant la prévention de la surdité professionnelle. L'objectif ultime de ces programnes de prévention de la surdité professionnelle est, sans contredit, l'aménagement d'un milieu sain et sécuritaire pour les travailleurs. Quel que soit le plan d'intervention choisi, cet objectif ne peut être atteint sans une action concertée de toutes les personnes touchees par les problèmes de santé et sécurité au travail et plus spécifiquement par la surdité professionnelle. Par ailleurs, le Ministère de la Santé et des Services Sociaux a pour sa part, reconnu le besoin de formation pour les intervenants des services de santé oeuvrant particulièrement en prévention de la surdité professionnelle. C'est dans ce cadre qu'une formation de base en depistage auditif est offerte aux intervenants en santé au travail du réseau des Affaires sociales. Le présent document en est donc un de support â cette formation OBJECTIFS Le but premier de ce cours est de fournir aux intervenants qui oeuvrent en santé au travail, (D.S.C., C.L.S.C. ou points de services) les connaissances de base qui permettront: 1) d'être sensibilisés à la problématique de la surdité professionnelle; 2) de situer un programme d'examens auditifs de dépistage dans le cadre d'un programne de prévention; 3) de se familiariser avec la procédure d'examens auditifs de dépistage et l'interprétation des résultats; JJJL- 4) de réaliser un bilan collectif de santé auditive et se familiariser avec les présentations informatisées d'un tel bilan; 5) de connaître les informations de base permettant la transmission des résultats et informations consécutivement au prograirme d examens auditifs de dépistage. CONTENU DU COURS Le cours se subdivise en quatre modules dont les contenus sont les suivants: MODULE 1: Connaissances de base Le chapitre 1 situe l'ampleur du problème de la surdité professionnelle au niveau collectif et individuel. Le contexte légal actuel y est présente sommairement. Dans ce chapitre, on s'attarde principalement sur un modele de programne de prévention de la surdité professionnelle. Nous justifions dans quelles circonstances il est pertinent d'implanter un programme d'examens auditifs. En d'autres termes, nous voyons quels sont les pré-requis à respecter avant de s'engager dans une telle operation. Enfin, nous discutons des différentes utilisations possibles des résultats d'examens auditifs de dépistage. Après avoir décrit les propriétés physiques d'un son pur, nous définissons dans le deuxième chapitre, le bruit, ses unités de mesure et les différents types de bruit. L'unité de mesure utilisée pour 1 evaluation de l'audition est également présentée et nous terminons avec l'explication de 1 'audiogranroe. Le chapitre 3 traite des critères de nocivité du bruit. Nous nous arrêtons plus particulièrement au concept de dose et à la présentation de la réglementation québécoise qui limite l'exposition au bruit. Finalement, nous comparons les critères scientifiques à ceux de la réglementation québécolse. Le chapitre 4 et 5 portent plus spécifiquement sur le système auditif et les méfaits causés par le bruit. Le chapitre 4 débute par une description de l'anatomle de l'oreille, de son fonctionnement et des maladies qui peuvent l'affecter et causer différents types de surdité. Le chapitre 5 décrit, de façon détaillée, les effets auditifs et extra-auditifs du bruit. Lv - MODULE 2: Examens auditifs de dépistage Ce module présente le Protocole d'évaluation rétrospective de 1 audition d'une population exposée au bruit industriel . Ce protocole qui comprend un ensemble complet de procédures d'examens, d'analyses de donnees, permet de réaliser un bilan collectif de santé auditive. Mis au point parle Comité de recherche en audiologie communautaire du Quebec (C.O.R.A.C.Q.) appuyé par la direction de la Santé au travail du Ministère de la Santé et des Services Sociaux, ce protocole a été éprouvé auprès de plusieurs populations de travailleurs. Le programme d'examens de dépistage auditif comporte deux types d'examens en plus du questionnaire Histoire auditive. Nous décrivons sonnai rement chacun de ces outils d'évaluation et les informations qu'ils nous permettent de recueillir. Une formation pratique s'ajoute lorsque les Intervenants effectuent eux-mêmes les examens. MODULE 3: Traitement des résultats Le dépouillement et le traitement manuel ou informatisé des résultats faits sur une base d'analyse épidémiloglque, font l'objet de ce module. Nous abordons les concepts théoriques conduisant à la definition des catégories d'atteintes ainsi que les critères d'analyse retenus pour chacune de ces catégories. La compilation de l'analyse Individuelle conduit à l'élaboration du bilan collectif. Ces principes s appliquent aussi â l'analyse informatisée des données. Concernant cette derniere, chacune des sorties Informatisées provenant de l'unité mobile de Levis ou du Centre hospitalier de l'université de Sherbrooke est presentee en détails. MODULE 4: Informations â transmettre Ce module traite de la transmission des résultats et des suites à donner a l'intervention. Nous incluons dans ce module l'information relative aux protecteurs auditifs et aux procédures d'indemnisation de la surdité professionnelle en vigueur au Québec. Note: Dans le document de support, le terme travailleur regroupe travailleur et travailleuse 0 ét ce, pour faciliter la lecture du texte. MODULE 1 CONNAISSANCES DE BASE TABLE DES MATIERES 1. Prévention de la surdité professionnelle Introduction Le contexte légal actuel Loi sur la santé et la sécurité du travail Règlement relatif â la qualité du milieu de travail Les examens auditifs dans un contexte de prévention de la surdité professionnelle Surveillance médicale périodique et surveillance audiométrique Les examens auditifs de pré-embauche et en cours d'emploi Protocole d'évaluation rétrospective de 1 audition d'une population exposée au bruit industriel Programme de prévention de la surdité professionnelle Modèle de progranme La place de l'information au sein d un programme visant la prévention 20 OQ Conclusion ** 2. Caractéristiques physiques des sons 2.1 L'onde sonore Mature de l'onde sonore Paramètres d'intérêt et leurs unités de mesure 35 33 2.2 Le bruit Paramètres d'intérêts et leurs unités de mesure L'utilisation des sons en audiométrie Nocivité du bruit 3.1 Nocivité du bruit pour l'audition Concept de dose de bruit Risque d'acquisition d'atteintes auditives Expositions sécuritaires pour l'audition Limites du concept de dose de bruit La réglementation québécoise en matière d'exposition au bruit Origine et contenu Expositions permises Limites de la réglementation Comparaison entre la norme légale et le critère scientifique en regard du risque d'atteintes auditives Limites d'exposition permises Calcul de doses de bruit Bruits d'impact Anatomie, Physiologie et Pathologies de l'oreille 4.1 Anatomie et physiologie de l'audition Les différents types d'atteintes auditives 82 4.3 Pathologies de l'oreille Pathologies de l'oreille externe Pathologies de l'oreille moyenne Pathologies de Voreille interne Pathologies pouvant avoir des effets secondaires sur l'audition Les effets auditifs et extra-auditifs du bruit 5.1 Perturbations physiologiques Caractéristiques de l'atteinte auditive Conséquences de l'atteinte: incapacités et handicaps Effets extra-auditifs du bruit Effets physiologiques Autres effets généraux 104 N.B. Certaines parties des chapitres 1 et 3 ont été inspirées de documents rédigés par Madame Pauline Fortier, audiologiste au D.S.C. du C.H. Honoré-Mercier Inc. de St-Hyaçinthe soit: Le régime québécois en matière de santé et de sécurité au travail: Le programne de santé spécifique à l'établissement , septembre La nocivité du bruit texte de support â la formation donnée en 1984. PREVENTION DE LA SURDITE PROFESSIONNELLE PROBLEMATIQUE DES INTERVENTIONS La visite d'une industrie, quelque soit le secteur d'activités (textile, métallurgie, scierie, etc.), incite invariablement â se questionner quant â la salubrité des milieux de travail dans lesquels oeuvrent bon nombre de travailleurs. En effet, les émanations de certains agents chimiques, la forte température ambiante, les dépôts importants de poussiere, les niveaux de bruit excessifs sont autant d'indices perceptibles des risques d'atteinte â la santé sous-tendus par le travail dans les industries. Il est clair que le bruit n'est pas le seul agent agresseur; il n'en demeure pas moins un dénominateur commun dans les usines ce qui lui conféré un caractère prioritaire attendu le nombre potentiellement très important d'individus y étant exposés quotidiennement. En effet, certaines etudes américaines [1] ont établi qu'au moins 60% des travailleurs Industriels sont exposés de par leur travail â des niveaux de bruit dangereux pour leur santé. Une autre étude américaine [2] a raffiné cette estimation en identifiant la proportion d'individus exposés à des niveaux nocifs (80 dba et plus) selon certains secteurs d'activités. Ces différentes proportions sont rapportées au tableau 1.1. Il n'est pas peu dire que la quasi totalité des travailleurs du bois soient menacés par les effets d une ambiance sonore nocive. Même si ces estimations, émanent d'études américaines, il semble que nous puissions les appliquer au milieu industriel québécois [3]. C'est ainsi qu'on estime à le nombre de travailleurs exposés à des bruits nocifs sur notre territoire. Il n'est donc pas étonnant qu'une enquete menée au Québec [4] dans dix (10) secteurs prioritaires d'activités ait identifié le facteur BRUIT comme étant un problème de santé et sécurité au travail reconnu comme prioritaire â la fois par le patronat et le syndicat. En bref, il appert qu'au Québec au moins de individus vivent ^ chaque jour les effets temporaires du bruit sur l'audition et la santé et développeront éventuellement des atteintes permanentes à ces mêmes niveaux. L'impact du bruit au niveau de l'individu soulève donc la nécessité d'intervenir en prévention alors que l'ampleur du problème au niveau collectif en termes du nombre d'individus exposés met en évidence l'urgence de procéder â ces interventions. Certains mécanismes en matière de santé et sécurité au travail ont été prévus dans le cadre de la législation québécoise. Il est évident qu en tant que professionnels de la santé, ce ne sont ni des normes ni des lois qui motivent notre intervention auprès des travailleurs mais bien le souci de leur permettre de conserver leur intégrité physique et mentale. Pour ^ cette raison, nous définissons dans un premier temps, les mécanismes prévus au niveau légal en ce qui a trait â la problématique du bruit en TABLEAU 1.1 POURCENTAGE DE TRAVAILLEURS EXPOSES A DIVERS NIVEAUX DE BRUIT DANS QUELQUES SECTEURS DE L'INDUSTRIE MANUFACTURIERE AMERICAINE.[2] SECTEUR D'INDUSTRIE POURCENTAGE DE TRAVAILLEURS EXPOSES A UN NIVEAU DE BRUIT SUPERIEUR A 80 dba 90 dba 100 dba Première transformation de 90,54 49,41 11,92 de métaux Produits du bois 99,51 87,41 14,85 Textiles 89,25 51,19 16,39 Produits chimiques 76,12 28,52 0 Tire de Mergler D. et al (1979). Le bruit en milieu de travail, IRAT, p.77. milieu de travail. Par la suite, nous apprécions la valeur des examens audiométriques en regard des objectifs de prévention de la surdité professionnelle. Nous pourrons alors mieux évaluer notre implication en matiere de prévention et en cerner les avenues d'intervention. 1.1 Le contexte légal actuel Vers la fin des années 1970, le gouvernement québécois a fart de la santé et de la sécurité dans le milieu de travail une preoccupation de premier ordre. Cette volonté a donné naissance au Livre Blanc sur la santé et la sécurité au travail puis à la promulgation du projet de loi 17 en décembre 1979 maintenant sanctionné L.R.Q. chapitre S2.1: Loi sur la santé et la sécurité du travail [5]. Avant 1'avènement de cette loi spécifique, le régime québécois n'en reconnaissait pas moins l'existence du problème du bruit en usine et les risques potentiels y étant associés de même que la necessite ^ d'intervenir. C'est dans un tel contexte que le Règlement relatif a la qualité du milieu de travail [6] a été édicté en vertu toutefois de la Loi sur la qualité ae i environnement [7] Loi sur la santé et la sécurité du travail Cette loi fixe le cadre des interventions en matière de santé et de sécurité au travail. Elle prévoit certains mécanismes devant mettre â contribution la participation des employeurs, des travailleurs et leurs représentants, ses objectifs sont notamment: - l'élimination â la source des risques pour la santé et la sécurité sous-tendus pour les milieux de travail; - le paritarisme (repose sur la prémisse qu'un processus décisionnel concernant la santé et la sécurité au travail implique directement employeurs et employés); - la prise en charge par le milieu de travail concerné de ses problèmes et de la mise en place des solutions appropriées. La Conrn1ss1on de la santé et la sécurité du travail (C.S.S.T.) a ete chargée de veiller à l'application de l'esprit et la lettre de la loi 17. La structure administrative de cette commission s est constituée en sous-secteurs distincts: - réparation médicale; - prévention-inspection. On conçoit aisément que les objectifs de prévention vises par la législation soient poursuivis par le sous-secteur prevention- ^ inspection . L'une de ses principales responsabilités consiste a contrôler la réalisation et l'application d'un Progranme de preventlon que doit lui soumettre l'employeur en vertu de 1 article 58. L'article 59 spécifie pour sa part l'objectif visé par un tel - progranme de même qu'11 explicite son contenu minimal. Le tableau 1.2 résume cette information. Le progranme de prévention encadre l'implantation d'un programme de santé lui-même spécifié par les articles 112 et 113. Les centres hospitaliers dotés d'un Département de Santé Comnunautaire (D.S.C.) ont reçu le mandat explicite de voir à l'élaboration du progranme de santé spécifique à chaque établissement et d'en superviser la mise en application. La volonté des législateurs de déléguer cette responsabilité au réseau public de santé communautaire est parfaitement compatible avec la vocation des organismes ainsi impliqués soit les D.S.C. et les C.L.S.C. En effet, ces derniers se fondent sur un modèle de santé plus global suivant lequel le concept même de santé est élargi: la santé n'est plus essentiellement considérée sous un angle curatif mais comporte de plus un versant préventif dominant. C'est au médecin responsable d'un établissement donné que revient le rôle d'élaborer le progranme de santé lui étant spécifique. Ce progranme s'adresse directement aux travailleurs et, à l'instar du programme de prévention, vise â prévenir toute atteinte a leur santé physique ou mentale causée par les risques du milieu de travail. Regroupés sous quatre rubriques, les éléments auxquels doit s attarder le médecin responsable au moment de l'élaboration du programme de santé sont présentés au tableau 1.3. Les progranmes de prévention et de santé constituent le cadre des Interventions en usines bruyantes Impliquant les intervenants en santé au travail du réseau de santé conmunautaire. La problématique particulière de la surdité professionnelle limite cependant sensiblement les possibilités d'intervention efficace au niveau sanitaire. Pour cette raison, nous allons tenter ultérieurement d'établir comnent ces progranmes peuvent s'opératlonnaliser et ce, en fonction de quels objectifs. TABLEAU 1.2 LE PROGRAMME DE PREVENTION PROPRE A UN ETABLISSEMENT* BUT: Prévenir les maladies professionnelles et les accidents de travail. OBJECTIF: Eliminer â la source même les dangers pour la santé, la sécurité et l'intégrité physique des travailleurs. CONTENU: 1. Le programme de santé. 2. Les progranmes d'adaptation de l'établissement aux normes. 3. Les mesures de surveillance de la qualité du milieu de travail et les mesures d'entretien préventif. 4. Les normes d'hygiène et de sécurité spécifiques à 1'établissement. 5. Les modalités de mise en oeuvre des autres règles relatives a la santé et a la sécurité du travail dans 1'établissement. 6. L'identification des moyens et des équipements de protection individuels. 7. Les programnes de formation et d'information en matière de santé et de sécurité du travail. i * Tiré de Le programne de santé spécifique â un établissement: un guide d'élaboration et de mise en application . C.S.S.T., mai 1983. TABLEAU 1.3 LES ELEMENTS DU PROGRAMME DE SANTE SPECIFIQUE A UN ETABLISSEMENT* SURVEILLANCE ENVIRONNEMENTALE 1. Identifier les risques pour la santé auxquels s'expose le travailleur dans l'exécution de son travail. 2. Assurer la surveillance et l'évaluation de la qualité du milieu de travail. 3. Etablir et mettre à jour une liste de travailleurs exposés â un contaminant â partir desregistres tenus par l'employeur. SURVEILLANCE MEDICALE 4. Identifier et évaluer les caractéristiques de santé nécessaires â l'exécution d'un travail (critères d'aptitude au travail). 5. Identifier les caractéristiques de chaque travailleur de l'établissement afin de faciliter son affectation â des tâches correspondant â ses aptitudes (examen de pré-embauche). 6. Assurer la surveillance médicale périodique en fonction des risques identifiés en vue du dépistage précoce de toute atteinte â la santé. 7. Effectuer les examens de santé de pré-embauché et en cours d'emploi prévus par règlement. INFORMATION 8. Informer le travailleur, l'employeur ainsi que, le cas échéant, le Comité de santé et de sécurité et l'association accréditée de la nature des risques du milieu de travail et des moyens préventifs qui s'imposent. PREMIERS SOINS 9. Maintenir un service adéquat de premiers soins pour répondre aux urgences. * Tiré de Le programme de santé spécifique à un é
Related Search
Advertisements
Related Docs
View more...
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks