of 12

Etat de situation de présence de produits phytopharmaceutiques dans les eaux souterraines

0 views
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Share
Description
Produits phyto et environnement - FWA 27/1/2017 Etat de situation de présence de produits phytopharmaceutiques dans les eaux souterraines Francis DELLOYE, SPW-DGO3 - Département de l Environnement et de
Transcript
Produits phyto et environnement - FWA 27/1/2017 Etat de situation de présence de produits phytopharmaceutiques dans les eaux souterraines Francis DELLOYE, SPW-DGO3 - Département de l Environnement et de l Eau d 1 Normes de qualité des eaux Eaux destinées à la consommation humaine (directive européenne 98/83/CE): pesticides = substances actives des produits phytosanitaires et des produits biocides + métabolites pertinents: o 0,1 µg/l par substance individuelle o 0,5 µg/l au total o c est 10 à 100 fois plus strict que les recommandations OMS o = principe de précaution o on peut théoriquement y déroger (3X 3ans max) en informant le consommateur Eaux souterraines (directive 2006/118/CE) : o Mêmes valeurs-seuils de bon état des masses d eau souterraine o On peut y déroger, pour les masses d eau non destinées à l alimentation en eau potable Eaux de surface (directive 2008/105/CE) : NQE-CMA = 1 à 5 µg/l d 2 Surveillance de la qualité des eaux souterraines o Réseau principal DCE (directive cadre de l eau) objectif : qualifier l état chimique de la masse d eau souterraine et son évolution 400 sites de surveillance : 200 captages (d eau potable) représentatifs, résultats transmis par les producteurs d eau 200 points patrimoniaux (sources, piézomètres, puits privés) analysés par l ISSeP résultats publiés régulièrement et transmis au niveau européen o Points additionnels (prises d eau potabilisable 100 m3/jour et prises d eau industrielle 1000 m3/jour, ) - base de données CALYPSO o Périodicité des contrôles Contrôle complet («de surveillance») tous les 3 ans (tous les 6 ans pour les captages de moins de 275 m3 par jour) Contrôles opérationnels annuels en cas d altération (analyses de tendance) fréquences : 1 ou 2 analyses dans l année suivant la masse d eau (mais bien plus dans l eau de distribution). d 3 Substances analysées o Annexe XI du code de l eau : liste des paramètres à mesurer dans les eaux potabilisables: Pesticides et leurs métabolites : LOQ o Laboratoires et méthodes : ACCREDITATION (BELAC) Code ,4-dichlorophénoxyacétate 2,4-D ng/l ,6 dichlorobenzamide BAM ng/l méthyl, 4-chlorophénoxyacétate MCPA ng/l Atrazine ng/l Bentazone ng/l Bromacile ng/l Chloridazon* ng/l Chloridazon desphenyl** MET-B ng/l Chlorthalonil SA** VIS-01 ng/l Chlortoluron ng/l Déisopropyl Atrazine ng/l Déséthyl Atrazine ng/l Diuron ng/l Endosulfan* ng/l Glyphosate* ng/l Isoproturon ng/l Lindane* ng/l Métazachlore ESA** BH479-8 ng/l S-Métolachlore* ng/l Métolachlore ESA** CGA ng/l Métribuzin ng/l Simazine ng/l Terbuthylazine ng/l 25 * uniquement dans les eaux de surface ** uniquement dans les eaux souterraines d 4 Système d évaluation de la qualité des eaux souterraines SEQEso Evaluation de l altération «pesticides» dans son ensemble (indice de qualité I) Alimentation en eau potable: I = Indice général SEQESO: Etat patrimonial: Eau de qualité optimale pour être consommée (valeur guide lorsqu'elle existe) [0,050] I = 80% 0,025 µg/l [0,100] I = 60% 0,050 µg/l Eau de très bonne qualité Eau de bonne qualité 0,025 µg/l 0,050 µg/l Eau dont la composition est naturelle ou sub-naturelle . Détection d'une contamination d'origine anthropique. Eau de qualité acceptable pour être consommée. 0,100 µg/l I = 40% 0,100 µg/l Eau de qualité moyenne [0,075] Dégradation significative par rapport à l'état naturel. Eau non potable nécessitant un traitement de potabilisation 2,000 µg/l I = 20% 2,000 µg/l Eau de qualité médiocre [0,100] Dégradation importante par rapport à l'état naturel. Eau inapte à la production d'eau potable I = 0% Eau de mauvaise qualité Dégradation très importante par rapport à l'état naturel. 9 substances (les plus détectées) sont actuellement intégrées au SEQEso: atrazine, déséthyl-atrazine, simazine, diuron, isoproturon, chlortoluron, bentazone, bromacile et 2,6-dichlorobenzamide (l indice de qualité correspond à l indice le plus faible) 5 d 5 Projet IMHOTEP, Première réunion du Comité de suivi administratif, SWDE-Fleurus, le 31/01/2013 d 6 production interrompue ou traitée (millions de m3 cumulés) nombre d'ouvrages affectés (cumulé) Evolution de la situation Impact des pesticides sur la production d'eau potable à partir d'eau souterraine Avant Date «Suite aux mesures successives prises pour limiter l usage de l atrazine, on assiste bien à une réduction de l impact de cette substance et de ses métabolites (pics plus rares, effet des zones de protection, disparition dans les nappes à réponse rapide). En contrepartie, l évolution constatée pour la Bentazone est inquiétante. Concernant les herbicides totaux, le Bromacile est plus persistant que le Diuron. Ces substances sont aujourd hui interdites ou d usage strictement réglementé. Dans le domaine agricole, Isoproturon et Chlortoluron sont mieux maîtrisés.» 0 d 7 Problèmatiques émergentes Programmes de recherche BIODIEN SEMTEP (GISREAUX, ) 7 métabolites de pesticides détectés en quantités significatives par l ISSeP Chlorothalonil (fongicide : céréales, PdT) : 1 Métazachlore (herbicide : colza, choux, navets, ) : 2 S-Métolachlore (herbicide : maïs, milet, choux, ) : 2 Chloridazon (herbicide : betteraves, oignons, ) : 2 (ventes belges : chacun 10 à 100 tonnes de substance active /an) Complément d enquête sur le glyphosate et son métabolite AMPA 1 er suivi des néo-nicotinoïdes (5 substances prioritaires ESU) d 8 Analyse globale des résultats pour les eaux souterraines (nanogrammes/litre) Molécule Moyenne points patrimoniaux (33) Moyenne captages d eau (77) Chloridazon 3 0 Desphenylchloridazon Methyldesphenylchloridazon Chlorothalonil SA (VIS01) Metolachlore ESA Metolachlore OA 2 0 Metazachlore ESA Metazachlore OA 18 4 Glyphosate 3 0 AMPA 10 3 En italique: les 4 métabolites dont la surveillance est imposée par le code de l eau, annexe XI Nb: desphenylchloridazon, chlorothalonil SA, metazachlore ESA et OA, metolachlore ESA et AMPA peuvent être détectés à hauteur de 50 ng/l dans les eaux de surface potabilisables (notamment Tailfer Meuse) d 9 Analyse par masses d eau souterraine (moyennes ng/l) Code masse Masse d'eau souterraine Nb sites DesPh_chloridazon Metolachlore ESA Chlorothalonil SA Métazachlore ESA Déséthylatrazine E013 Calcaires de Peruwelz-Ath-Soignies E030 Craies de la Haine E031 - NP Sables de la Haine E032 - NP Craies de la Deûle E051 Sables brusseliens E053 Sables landéniens (Est) E060 Calcaires capt. du Tournaisis E061 - NP Sables des Flandres E080 Craies capt. du Brabant E160 Socle du Brabant M011 Calcaire de la Meuse bord Nord M012 Calcaire de la Meuse bord Sud M021 Calcaires du Condroz M022 Calcaires de la Thudinie M023 Calcaires de la Calestienne M040 Craies du Geer M041 Craies de la Méhaigne M052 Sables d'anderlues M071 Graviers de Meuse I M072 Graviers de Meuse II M073 - NP Graviers de Meuse III M091 Rhétien M092 Sinémurien (Meuse) M093 Domérien (Aubange) M094 Dogger Lorain M102 Schisto-gréseux Ardenais M103 Schisto-gréseux Ardenais M141 Calcaires de la Gueule M142 Calcaires de la Vesdre M151 Craies du Pays de Herve R092 Sinémurien (Rhin) R101 Schisto-gréseux de la Moselle Total général d 10 Néo-nicotinoïdes (insecticides notamment pucerons) Les 5 substances proposées dans la watch list européenne sont suivies par le CRA-W : imidaclopride (GAUCHO), thiaclopride, thiamethoxam, clothianidine et acétamipride. ventes (en Belgique) : entre 1 et 10 T /an par s.a. o Eaux souterraines Tous les résultats ne sont pas disponibles ( 50 sites / 110) Jusqu à présent, RAS : max observé Σ5 = 10 ng/l Attente de confirmation pour les captages ciblés dans SEMTEP o Eaux de surface Résultats pour 58 stations du réseau principal ESU de juin à septembre 2015 : Famille o Eaux de ruissellement agricoles (station GISER) Néonicotinoïdes (ng/l) Molécule imidaclopride thiaclopride thiamethoxam clothianidine acétamipride Jusqu à Σ5 = 1600 ng/l (essentiellement clothianidine - semences?). Somme des 5 NNCT Moyenne Percentile Maximum* Rivière* Lys Escaut (entrée) Lys Méhaigne Sambre * Rhosnes exclue d 11 Merci pour votre attention d 12
Related Search
Advertisements
Related Docs
View more...
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks