of 9

Grand-Maître. Città Vaticano

0 views
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Share
Description
Città n XIX del Juin 2010 Vaticano O R D O E QU E S T R I S S A N C T I S E P U L C R I H I E R O S O LY M I TA N I Message du Cardinal Grand-Maître Chers Chevaliers et Dames de l Ordre, Comme je l avais
Transcript
Città n XIX del Juin 2010 Vaticano O R D O E QU E S T R I S S A N C T I S E P U L C R I H I E R O S O LY M I TA N I Message du Cardinal Grand-Maître Chers Chevaliers et Dames de l Ordre, Comme je l avais déjà évoqué dans un courrier que j ai adressé à toutes les Lieutenances et par lequel j avais sollicité la célébration d une messe solennelle ou d un office sans eucharistie pour la réalisation des souhaits de notre Saint Père et de l Eglise universelle à l époque de la fête de Saint-Pierre et Saint Paul, le Chancelier de notre Ordre, Mgr. A. L. Brouwers, et moi-même avons eu l avantage d entreprendre un pèlerinage en Terre Sainte au cours de la Semaine Sainte. Nous avons participé aux offices célébrés dans l église du Saint-Sépulcre le dimanche des rameaux, le Jeudi Saint, le Vendredi Saint (à l autel sur le Mont Calvaire), le Samedi Saint et le dimanche de Pâques où j ai célébré ma messe conjointement avec le Patriarche latin de Jérusalem en faveur de tous les Chevaliers et Dames. Nous avons en outre eu la possibilité de visiter un certain nombre de projets qui ont été soutenus grâce à la générosité de notre Ordre. Message du Cardinal Grand-Maître Extrait de l exposé du Patriarche latin de Jérusalem devant le Grand Magistère Extrait du compte-rendu de Madame le Dr. Christa von Siemens «Un ordinateur portable pour chaque élève» IMPRESSUM I IV VII IX GRAND MAGISTERE DE L ORDRE EQUESTRE DU SAINT SEPULCRE DE JERUSALEM Cité du Vatican II N XIX Juin 2010 Message du Cardinal Grand-Maître Entre autres, le magnifique séminaire de Beit Jala ainsi que des paroisses et des écoles dans les Territoires Palestiniens et en Galilée en Israël. Je me suis réjoui et j ai été rassuré de voir des plaques ornant les murs de quelques établissement et rappelant le soutien de l Ordre du Saint-Sépulcre remontant jusqu aux années cinquante. Ce fut pour nous un grand évènement d être présents à Jérusalem le Jeudi Saint lors de l annonce de la nomination de l évêque Shomali en qualité d Evêque auxiliaire du Patriarcat latin. Comme beaucoup d entre vous le savent, l évêque Shomali qui, au moment où vous lisez cette newsletter, a déjà été ordonné et accueilli au sein de l Episcopat de Jérusalem, a collaboré très étroitement avec notre Ordre dans le cadre de projets destinés à promouvoir le bien-être spirituel et matériel des chrétiens en Terre Sainte. Nous nous sommes réjouis d avoir eu l occasion de le congratuler lors de la dernière réunion du Grand Magistère à Rome. Cela nous a fait beaucoup de peine de voir que des chrétiens palestiniens ont été refoulés par l armée israélienne aux portes de Jérusalem le matin du Samedi Saint et furent de ce fait empêchés de visiter la Basilique du Saint- Sépulcre et d autres Lieux Saints à l intérieur des murs de la ville. Grâce à notre statut particulier, Mgr. Brouwers et moi-même avons bénéficié de l autorisation de pénétrer dans la vieille ville et de participer à la procession du Patriarcat latin. Il semble toutefois qu un peu plus tard la police a limité l accès à la Basilique du Saint-Sépulcre pour les pèlerins. Nous sommes tout à fait en mesure de comprendre la nécessité de garantir la sécurité mais nous espérons en même temps que tous les gens soient traités avec politesse et respect car la grossièreté et la rudesse de traitement ne peuvent que favoriser les ressentiments. Nous devons incontestablement continuer à prier et à travailler pour que la paix et la justice règnent en Terre Sainte. III N XIX Juin 2010 Message du Cardinal Grand-Maître Nous avons accompagné Robert Stern et les dirigeants de la Catholic Near East Welfare Association et de la Mission pontificale pour la Palestine, à savoir l archevêque Timothy Dolan de New York, Terrence Prendergast, S.J. d Ottawa et Alexander Brunett de Seattle, à l occasion d une visite au Liban et en Syrie, le Secrétariat Général nous ayant priés de bien vouloir également nous occuper du bien-être des catholiques de rite latin au Liban. A Damas, j ai également célébré un office en faveur des Chevaliers et Dames du Saint-Sépulcre dans la chapelle érigée au sein du rempart, laquelle, selon la légende, serait située à l endroit où l on aurait fait descendre Saint Paul par-dessus le mur pour commencer son service à l égard des païens. Au Liban et en Syrie nous avons rencontré non seulement le patriarche de l Eglise catholique mais également celui de l Eglise orthodoxe. Il nous a tous été rappelé comme il est important pour nous de travailler en commun pour le bien-être de tous les chrétiens et d apporter vraiment un témoignage d amour chrétien à l égard de tous les êtres humains avec lesquels nous vivons. Au moment où vous lisez cette newsletter, notre Saint-Père le Pape Benoit XVI aura déjà visité Chypre qui constitue également une partie du territoire juridictionnel du Patriarche latin de Jérusalem. En tant que Grand-Maître de notre Ordre, j ai eu l honneur d être invité à accompagner le Saint-Père ; en outre, 70 membres de l Ordre sont attendus comme participants à ce pèlerinage. Je vous prie de continuer à prier pour les chrétiens en Terre Sainte et d être conscients de l importance que revêtent nos prières et sacrifices pour ces derniers ainsi que pour le Saint-Père John Cardinal Foley Grand-maître de l Ordre Equestre du Saint-Sépulcre IV N XIX Juin 2010 Extrait de l exposé du Patriarche latin de Jérusalem devant le Grand Magistère Lors de la réunion de printemps du Grand Magistère qui s est déroulée le 23 avril courant, le Patriarche latin de Jérusalem a de nouveau conféré un aperçu sur la situation de l Eglise et des catholiques en Terre Sainte. Voici quelques extraits de cet exposé : Lorsqu ils visitent la Terre Sainte, les Chevaliers et Dames ressentent assurément la vitalité de l Eglise et voient le grand nombre de projets promus par l Eglise grâce à notre collaboration. Au sein de nos étroites limites humaines, nous remplissions notre mission consistant à aimer et à servir. Le Saint Père en a fait le constat lorsqu à Amman il s est tourné vers nous et a dit : «La fidélité à vos racines chrétiennes, la fidélité à la mission de l Église en Terre Sainte réclament de chacun de vous un courage singulier : le courage de la conviction, née d une foi personnelle, qui ne soit pas seulement une convention sociale ou une tradition familiale ; le courage de dialoguer et de travailler aux côtés des autres chrétiens au service de l Évangile et de la solidarité avec les pauvres, les personnes déplacées et les victimes des grandes tragédies humaines ; le courage de construire de nouveaux ponts pour rendre possible la rencontre fructueuse des personnes de religions et de cultures différentes, et donc d enrichir le tissu de la société». Cela fait à présent un an et demi que j ai pris mes fonctions en tant que chef de l Eglise de Jérusalem. J aimerais aujourd hui partager avec vous et avec tous ceux qui aiment l Eglise en Terre Sainte quelques unes de mes réflexions sur les importants défis se trouvant devant nous. Le premier défi auquel est confronté chaque pasteur de l Eglise est naturellement la question critique portant sur l évangélisation du peuple chrétien et la communication de la foi, afin qu ils soient en mesure d agir au sein de la société comme un levain et de témoigner la nouvelle vie dans le Christ. Mais nous devons faire ceci dans un milieu historique, religieux et politique tout à fait particulier. V N XIX Juin 2010 L absence de paix est sans aucun doute l élément le plus important dans ce contexte. Cette situation est une menace pour tous mais surtout pour les chrétiens dont le nombre est si minime et qui de plus n ont aucune influence. Aussi longtemps que la Terre Sainte continuera de perdre son sang, nous perdrons les meilleurs de notre troupeau car ils sont à la recherche d un environnement stable et d un avenir mieux assuré pour leur enfants. La persistance de la violence et de l animosité, du racisme et de l extrémisme font que notre troupeau vit en permanence sous la menace. Les familles ne peuvent pas être regroupées, le mur sépare des communautés entières, le chômage se propage et la pauvreté augmente. De plus, nous devons également reconnaître qu aucune solution à brève échéance ne se profile et c est pourquoi nous devons préparer l Eglise à regarder ces défis persistants dans les yeux. Jérusalem est le centre du conflit. Le gouvernement israélien actuel ne dissimule pas son intention de transformer Jérusalem en une ville exclusivement juive par la construction de lotissements spécialement dans la partie arabe de la ville et du fait qu il interprète la majeure partie de l héritage historique de Jérusalem comme étant exclusivement juif. En un mot, l ensemble de la question de notre survie dépend des biens-fonds: la propriété foncière est un élément qui détermine d une certaine manière si nous pouvons continuer à exister ou ne pouvons plus continuer à exister en tant qu Eglise. C est le seul moyen de prévoir une voie pour les chrétiens qui souhaitent rester, au même titre que nous devons persister à nous prévaloir de notre présence légale et juridique à l égard de l état. la propriété foncière est un facteur nécessaire pour préserver et promouvoir notre identité. Une présence solide et immuable permettra à nos communautés de se présenter à l autorité étatique non pas en tant qu individus mais en tant que personnes qui parlent sur le fondement d un héritage important et ostensible. la propriété foncière confère également plus de crédibilité à notre témoignage. Jusqu à présent le Patriarcat s est efforcé d aider ses gens en se concentrant sur les paroisses, les écoles et les hôpitaux. Mais maintenant nous sommes en mesure de voir comme il est nécessaire de prendre nous-mêmes des initiatives dans le domaine des possibilités économiques et de la création d emplois et de créer la possibilité de parvenir à un revenu pour soi-même et les familles. Les gens veulent travailler et grâce à notre système d éducation beaucoup d entre eux possèdent une bonne formation. Il semble au contraire que nous générons une culture de dépendance si l on se borne à leur donner de l argent. VI N XIX Juin 2010 Le territoire sous administration palestinienne en particulier est caractérisé par l absence d un système de santé efficace. Nous devons maintenant penser à élaborer un programme de santé privé. Un des défis qui n en finit jamais est naturellement la recherche de nouvelles sources de soutien et de secours financier afin de pouvoir mettre tout ceci en œuvre dans la réalité. Nous sommes profondément reconnaissants pour tout ce que vous nous donnez déjà et je viens à présent vers vous comme mendiant prophétique pouvons-nous faire un saut en avant vers l incertain? pouvons-nous passer de la bienfaisance qui se fonde sur des dons à de vrais investissements d avenir? Nous sommes conscients du fait que tous le poids de tels projets ne peut pas uniquement reposer sur les épaules des Chevaliers et Dames de l Ordre et nous devons trouver d autres collaborateurs, d autres personnes qui aiment Jérusalem et son Eglise. Nous poursuivons actuellement deux grands projets pour lesquels le Saint-Père a donné sa bénédiction au cours de son récent pèlerinage en Jordanie. L église sur le lieu du baptême de Jésus-Christ. C est le seul grand lieu de pèlerinage en Jordanie qui se trouve sous la protection du Patriarcat et naturellement aussi l université de Madaba qui représente un très grand projet. VII N XIX Juin 2010 Extrait du compte-rendu de Madame le Dr. Christa von Siemens Comme à chaque réunion de printemps du Grand Magistère, la présidente de la Commission pour la Terre Sainte a rendu compte le 24 avril des projets qui ont été présentés par le Patriarcat latin en vue de leur financement par l Ordre. Parmi ceux-ci se trouvent deux grands projets, à savoir la construction d une église à Aqaba, Jordanie, e la première phase des travaux d extension de l école de Rameh, dans le nord d Israël. A ceci s ajoutent encore d autres projets de rénovation concernant les écoles de Kerak, Al Wahadneh et Naour, toutes en Jordanie et la rénovation du couvent des Sœurs du Rosaire à Reneh (dans le nord d Israël). Quelques uns de ces projets, comme par exemple l église à Aqaba, représentent toutefois un si grand volume que le financement ne peut pas être intégré dans une seule année mais doit être réparti sur plusieurs années. A l heure actuelle, nous sommes entrain de déterminer quelles parties de ces grands projets peuvent être commanditées cette année et quelles parties seulement les années suivantes. Il a donc été décidé de mettre à disposition cette année un montant total de 1,7 millions d euros pour l ensemble de ces projet et de procéder ensuite à la répartition lors d une seconde étape. La construction de l église à Aqaba est motivée par l arrivée croissante de personnes à la recherche de travail dont également des chrétiens. Aqaba est une zone franche et grâce à sa situation au bord de la mer rouge elle a bénéficié d un accroissement du tourisme. Des membres de la Commission ont eu la possibilité de s entretenir avec une famille chrétienne qui vient elle-même d arriver récemment d Amman à la suite d une offre de travail intéressante. La rénovation ou l extension d écoles s avèrent toujours à nouveau nécessaires. Un grand nombre de ces écoles existent déjà depuis un certain temps et ont besoin d une modernisation pour une meilleure formation. En outre, les parents souhaitent encore aujourd hui envoyer leurs enfants dans des écoles catholiques. C est la raison pour laquelle ils sont prêts à accepter le montant élevé des frais scolaires. Ce souhait ne nous est pas familier dans les pays où nous vivons car en règle générale les écoles publiques garantissent justement cette bonne formation. Les travaux d extension sont également nécessaires à la lumière du fait que les parents veulent laisser leurs VIII N XIX Juin 2010 enfants bénéficier d un enseignement dans une seule et même école pendant toute la durée de leur scolarité, ce qui engendre un accroissement du nombre d élèves dans ces écoles. En ce qui concerne maintenant la rénovation de couvents et de presbytères, cette dernière est motivée par le souhait d offrir des possibilités de logement convenables aux prêtres et sœurs qui s occupent de la communauté avec beaucoup de dévouement. Ceci est également le cas à Reneh chez les Sœurs du Rosaire. Toutes les autres mesures de soutien et d encouragement en faveur du Patriarcat sont également importantes et leur valeur ne doit pas être minimisée. Mais tous les projets de construction qu il s agisse de travaux de rénovation, de maternelles, d extensions d écoles, de salles paroissiales voire d églises sont et restent les lieux de la communauté, de la joie et de l identification pour les chrétiens en Terre Sainte qui constituent une communauté certes petite mais très vivace. En Terre Sainte mais également dans tout le Moyen-Orient, ils se voient, en tant que minorité, quotidiennement confrontés aux deux autres grandes religions monothéistes mondiales. Les chrétiens constituent une minorité vivace et convaincante qui doit toujours à nouveau prouver et déclarer son appartenance religieuse. Pour eux, tous ces édifices sont des signes ostensibles de leur présence. On peut également qualifier les chrétiens de porteurs de paix dans la région car ils ne parlent pas d occupation ou de sécurité mais de réconciliation. Notre mission particulière est de les aider dans leurs efforts pour rester dans leur patrie et elle doit toujours nous remplir de joie et de satisfaction. Mais il existe quelque chose de particulier, comme l a dit Madame le Dr. von Siemens dans son exposé : «Il existe également le secret de la Terre Sainte que l on peut déceler dans les yeux d enfant riants d un élève devant son nouvel ordinateur d école, qui naturellement ne parle qu arabe. Ce secret repose également sur l amour du prochain, la franchise et l hospitalité, toutes des qualités chrétiennes, qui caractérisent la communauté. Le secret de la Terre Sainte est en outre présent dans toutes ses églises. Et on ne peut ainsi que souligner le constat de Richard Millet dans un article sur l avenir de la chrétienté en orient : «Pénétrez dans une église orientale ; là vous comprendrez ce que recèle le calme des Eglises d Orient : le battement des ailes des anges», dixit Millet. Dans une autre phrase, Madame le Dr. von Siemens ajoute également ce qui suit. Les chrétiens de Terre Sainte lui répètent toujours lors de leurs entretiens : «Madame, nous ne voulons pas uniquement partager votre joie mais également votre peine». Ainsi, nos frères et sœurs en Terre Sainte chamboulent nos idées reçues ; ils montrent très clairement que l esprit du Christ est fortement ancré en eux. IX N XIX Juin 2010 «Un ordinateur portable pour chaque élève» Thomas E. McKiernan, CGCSS Membre du Grand Magistère Lors de la réunion du mois d avril du Grand Magistère j ai rendu compte du projet pilote qui a récemment été coordonné dans le cadre d une coopération entre l Ordre et les écoles du Patriarcat latin et l organisme sans but lucratif One Laptop Per Child (OLPC). L ordinateur portable «XO», développé par l OLPC à Cambridge, Massachusetts, USA, révolutionne la manière dont nous pouvons enseigner les enfants du monde dans les pays en voie de développement et dans quelques unes des régions les plus agitées de la planète. Il s agit d un ordinateur portable robuste, bon marché et modestement équipé qui appartient à l élève et non à l école. Il permet à l étudiant d accéder à Internet et ceci est une énorme source de connaissances. Si nous donnons vraiment aux enfants leur propre ordinateur portable, nous leur conférons également la possibilité d entrer en communication avec le reste du monde. Ils sont de ce fait activement impliqués dans leur propre formation et apprennent à travailler en commun avec des tiers, à développer des idées et à coopérer. En 2009, j ai rencontré l Argentin Antonio Battro, M.D., Ph.D., à la Maison Sainte Marthe au Vatican. Monsieur le docteur Battro est un expert de premier plan au niveau mondial en matière d examen du fonctionnement du cerveau et de l apprentissage. Il est membre de la célèbre Académie Pontificale des Sciences et en même temps chef de la formation à l OLPC. J ai été captivé par le concept de l OLPC et le caractère philanthropique de son exposé soulignant que l éducation est un droit de l homme pour chaque enfant, qu il soit riche ou pauvre et où que ce soit, et non pas uniquement un privilège réservé à une minorité. Avec l autorisation du Gouverneur général j ai convenu d un entretien avec les représentants de l OLPC. Quelques mois plus tard, le docteur Battro a rencontré le Gouverneur général borromeo et le Vice-gouverneur Rinaldi. A cette occasion il a été prévu de proposer un projet pilote aux écoles du Patriarcat latin. En février 2010 j ai rencontré le Gouverneur général et le docteur Battro en Terre Sainte. A cette occasion nous avons fait une présentation pour les écoles primaires en Jordanie, Palestine, Israel et à Gaza. L ordinateur XO a recueilli l enthousiasme des enseignants, des élèves et des administrateurs des écoles du Patriarcat. Récemment, le 27 mai, le Saint-Père a prononcé un discours de bienvenue portant le titre «L EDUCATION AIDE DE NOUVELLES generations A ENTRER EN COMMUNI- CATION AVEC LE MONDE». A cette occasion il a dit aux participants : «Gardez confiance dans les jeunes.fréquentez leurs lieux de vie, y compris les nouvelles technologies de communication qui désormais empreignent la culture dans toutes ses expressions». De ce fait, il ne s agit pas uniquement d un projet d ordinateur portable il s agit d un projet d éducation et en même temps d un projet de justice. L Ordre convient avec l OLPC que l éducation est un droit de l homme pour chaque enfant, qu il soit riche ou pauvre, et non pas uniquement un privilège réservé à une minorité. L éducation est un pouvoir, un instrument de dialogue et un tremp
Related Search
Advertisements
Related Docs
View more...
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks