of 186

(JACKET 4] LEAGUE ot n a t i o n s.

0 views
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Share
Description
1 V SOCIÉTÉ DES NATIONS. (JACKET 4] LEAGUE ot n a t i o n s. REGISTRY. (LuLv.qlJU> 'L ro -w v X U t s. V z w w H. Classement Document N. Dossier N» W L O.. w % > 'W l V i,i«. Expéditeur VàtrAv. W -a -uj
Transcript
1 V SOCIÉTÉ DES NATIONS. (JACKET 4] LEAGUE ot n a t i o n s. REGISTRY. (LuLv.qlJU 'L ro -w v X U t s. V z w w H. Classement Document N. Dossier N» W L O.. w % 'W l V i,i«. Expéditeur VàtrAv. W -a -uj D U ^ J jmwi - w d. -VL 'Y zai ma ^ v*~- ^s- 'W /,n, * n MEMOIRS dee.'i raia de voyage et indemnités fixes de route payées à M. le Docteur OAtJTHlffl., Commissaire de la Commission des épidémies et à M. le Docteur WR0CZYÎÎ8KI.Ctimmiesalirti adjoint de la Commission des épidémies. du 30 décembre 1922 au 24 février Jour Mois Nature do la dépense Drachmes Livres Sterling Déc Automobile Automobile Voiture Voiture 4 billets de Chemin de fer pour le Pirée Automobile pour le Pirée Voiture Automobile pour le Pirée Voiture Automobile pour le Pirée Automobile du Piive à Athènes Indemnité à 1'équipage du torpilleur ARETHOISA, pour transport à l'île de Kacronissos Voiture Voiture Automobile pour le halère Voiture Indemnités de déplacement du!.!. le Dr. ŸIROCZYMaiŒ lu 14 au 29 Janv. inclus = 40 x 16 = 640 Fra.suisses au cours -le 24,75 par Livre Billet de M. Y.'ROCSYNSEI, d'athènes à 3aloni*juet Billet J09 dr. suy lément de Wagon-lit 156 dr.95 Voiture Voiture Automobile Automobile Automobile Voiture Automobile Le Pirée Phalère 12 indemnités fixes de déplacement à 40 frs Suisses, l'une pour le Dr. Oauthier,ou cours du mois de Janvier,soit en livres st. au cours de 24,75 - Z et en Drachmes au cours rte Ù99 Ao* à reporter : ,55 c. iôie''iîâtù!'rde în dépënêe Boport... 7 automobile pour le - Pirée Voiture 10,.utomobile pour le Pirée 11 Voiture 12 Sutomobile pour le Plié e automobile Automobile Automobile Voiture Automobile Voiture Automobile Voiture Paiement des frais de déplacement de M. le Dr. WROCZYIïSKI, pendant un voyage de 8 jours en Macédoine orientale et en Thrace occidentale mubtiflés par un mémoire détaillé I annexé li 1 r appui de la comptabili- t3 du bureau d'athènes) 23..utomobile Braohmea^LlTreB jte r lln g ^ Soit en Livres sterling au cours de 399 drachmes pour une livre Drachaes la : 399 s Total général en L Sur cette somme de il a été payé : sur les fonds destinés aux vaccinations en (bureau du Dr. Gauthier) par la Commission des épidémies (bureau de Varsovie ) Dont ils doivent être remboursés par le Haut Commissariat Nanseh. i.athènes, le 24 février 19s3. Le Commissaire: Gauthier. MISSIONS CHINE.AU CONGO jz / 9- y x y y \ y / ', v r v c f V1 . y - s 3 r t-? -t i- J r f Z I 7 C / ^ 'Ï u * / 2 je -* ts -e jj/-r -7 /'T T ït i-«-v J ' a c s / f ~, 7 ^ r /o * t^ e o /i* j~ /? o^x on/ir-t^ ^ A ? 0 ^ c. ay^- CLcs^t* c e A T a c ^ V k o - / ^ it ( /o - r it 7 - n * - c ^ i «e ïy n ~ é + t - d e * * * Æ - - ^ o /* ^ L t ' T t ^ ï /. e -,? «S*c &, , & * - f y ^ u ic, 'T '^ y /? a A y ^ / 2 e cy ~ 0 t«-v ,V **X * ) ^ ^ ^ ^ c * - z s * ^ r o /c /d j/s X ~ c/ t y / k V 0& -* / t'v - e - t'l- # J2^A A 4 * t \ -*-T *ccl- «r &? r? 6 \, / c -z_ t(i / ^ 1 ' I LtfàfO s o c i é t é d e s n a t i o n s * Athènes le 6 ' Mal COMMISSION DES ÉPIDÉMIES _ * / lettre No. (t» ci ^ff V a Monsieur SIDENSTRICIIER fai S y rf onctions de ,-mt---j y, ' Direct ur do la Section d hygiène SOCIETE DES NATIONS \ x J l-')l i,, \? m,8 y,y Monsieur le Directeur,. J*ai 1 1honneur de vous accuser réception de vos lettres des 25,26 et 30 Avril Je vous confirme mon télégramme en date de ce Jour ainsi conçu : VACCIN ANT IDYSENTERIQUE^PARTI ELLETÎENT PREPARE GRECE STOP NECESSAIRE ACHETER ETRANGER DIFFERENTS VACCINS BIVALENTS ET SEXTA TOTAL DOSES STOP PARTIRAI AUJOURD'HUI SALONIQUE POUR CONFE RENCE TROIS COr.;i.IIS3AIRES VENDREDI STOP BBSUITE HAIGH PARTIRA GENEVE. Je resterai à Salonique le temps suffisant pour régler le fonctionnement des équipes de Macédoine et de Thrace après le dé 'art de Monsieur WROCZYNS ! et jusqu'au moment du retour de M. HAIGH. Si j1en trouve la possibilité, je ferai une rapide tournée en Automobile pour me rendre compte personnellement de la situation dans les principaux groupements de réfugiés. 2êï??è5îî!L21ete. En ce qui concerne le plan de prolongation de la campagne que j'ai 1 1intention de mettre à exécution; eh voici les grandes lignes: j'ai informé les vaccinateurs répartis sur les diffurents points du territoire grec qu'ils seraient maintenus en fonctions après le 15 maljusqu à ce que la vaccination antivariolique générale de -la population de^ le. rqgion 06 i ls opèrent soit complètement terminée. Je commence à recevoir des ^réponses ; plus i eur s n 'a c c'ept ent pas pour des motifs divers. En général, ils ÊTOnt assez fatiguas èt'signalent que la vaccination antivariolique de la population est rendue impossible par suite de l'aide tout à fait insuffisante des autorités centrales et locales. J'ai _gssa.yé d 1obtenir,jiue_la vaccination antivariolique f^t^jîndue..obligatoire pour la population, puisque la variole s^vit dans lrensemble du pays, mais on m'a objecté que le Gouvernement révolutionnaire était trop peu solidement établi pour risquer d indisposer,1e peuple. En fait, on a pu obtenl-r une vaccination * peu prés génerale des habitants dans plusieurs grandes villes et dans des villages oti sévissait une épidémie, mais au prix d'un effort véritablement excessif et méritoire des vaccinateurs qui se déplaç â t de maison en maison,,fi*es cabinets de vaccinations^ celui d'athè nés excepté, restent lnfréquentcs. Néanmoins, nous avons pu faire 30 OOP vacolnations srarioliaue ft Patras, plus de aujçirée^ ou tous les voyageurs qui s y embarquent ou y débarquent,sont vacet nés obligatoirement. Les vaccinateurs,ne trouvent de la facilité à faire rapidement des v cclnatlons générales que dans ^.es localités contamlnees. 0 Folio 2 ^ çjj/,v 0L SOCIÉTÉ DES NATIONS «.««COMMISSION DES ÉPIDÉMIES ^ Somme toute, après ces éliminations /Volontaires ou'' non,à1un certain nombre de nos vaccinateurs, je pourrai constituer une éaulpe à Athènes-Le pirée, une équipe à Salonlque et avoir \ de 15 à 20 vaccinateurs ambulants. Cependant, il est possible que jç sole_amené à réduire le nombre de ces derniers, parce, que leurs déplacements sont extrêmement coûteux,puisque 1 Etat HeHenlque n a pas voulu leur accorder des réductions de tarif de transport en-, chemin de fer et en bateau,- auquel cas Je me conformerai à votre suggestion consistant u envoyer un m edecln Inspecteur qui recrutera du personnel sur plaeei La question du nombre du personnel ne peut dont pas être d finltlvement réglée. Monsieur HAIG-H, qui est de retour de Constantinople, me rejoindra Vendredi prochain 11 mal à Salonlque, oh nous aurons une conférence dont il vous exposera les resultats de vive voix à Genève. T ~*,. pour les vaccins microbiens, on ne peut pas ellmlner comjka plètement la collaboration de l'institut bactériologique d'etat etr- 0 'v d: Monsieur le Professeur S4VAS, mais on ne peut pas se borner k t expérimenter les vaccins preparés par eux* Il est désirable d essayer 'W i l e plus, grand nombre possible de vaccins antidysenterlquee mono ou t ' polyvalents et de vaccin sexta provenant de différentes sources et préparas suivants des techniques variables. Pour les vaccins à provenir de 1Stranger, 11 y a lieu cependant de tenir compte de la possibilité de les flaire parvenir en Grèce sanstrop de retards. A ce point de vue, je crains que du vaccin préparé à Varsovie ne puisse pas arriver à destination sans être œnvo y é jusqu'à Constantza,ce qui est véritablement on reux. Aussi me semble t il qu'il serait pr ferable de le faire préparer «Paris et de 1* expédier par 1 intermédiaire du Consul de Grece à Marseille Vous m'avez autorisé à essayer des vaccins administrés par,y q la voie buccàle»- 1 t,v - (K * uo- v %Le représentant de la BIOTHERAPIE a remis gratuitement '. 1 au Ministère de 1 '-hygiène ' --vaccin bllld- antfrty phoidique doses antidysentérique 200 que Je vais expérlmentér. Si la BIOTHERAPIE consentait à oéder de plus grandes «. quantités de ces vaccins au prix de revient, m'ÿ autorisez vous * th. atujia.. 1 D fautre part,!}. BLANC directeur de 1 Institut Pasteur d A- tsènes est disposé à preparer du vaccin antidysentérique buccal/ suivant une formule qui-lui a été envoyée par Monsieur le Professeur Calmette, aux conditions suivantes 0,25 lepta( soit envlrojiq,02 frs. Suisses) par dose de trois prises, sous la réserve que Till fournirons la verrerie, la peptone et la gelose. j'ai d J* la verrerie et vous avez commandé rec eminent 25 kilogrammes^de peptone et 50 kilogrammes de gelose. Si ï on obtient pour son Institut une subvention de 150 livres, 11 S'engagerait à préparer de ÎOOOOC à doses de vaccin, peptone.gelone et verrerie toujours non S O C I É T É D E S N A T I O N S COMMISSION DES ÉPIDÉMIES comprises. M*autorisez voua & traitor avec lui sur ces ba3es? P o u r la bonne concluito.de ces essais, il est indispensable q ue nous puissions $ous assurer 'u Salonlque #et à A t a nés la Olla b o r a t i o n continue d u n bactériologiste compétent. A cet effet, ils eralt possible d'allouer une indemnité a un bactériologiste pourvu d un laboratoire officiel ou prive. Gela ne souffre aucune difficulté ( p uisqu'il comptera comme vaccinateur. APPRECIATION SOLIDAIRE SUR L! ETAT_SMITAIRE_AGTUEL_DE_LA_ÇREGE typhus exanthématique parait être encore atationnalre^et même Le en volë *2tâûgmënîâîïôn: '8es vôlë *d'augme cas ---- sont - «journellement,. signales. -par nos vaccinateurs qui né figurent pas dans les chiffres statistiques. Au Pirée, il est signalé.environ 30 cas par jour. Ces cas p r o v i ennent d e la p o p u ation autochtone,alors que le typhus a à peu prés disparu lans les groupements de réfugiés, qui ont et assainis par l ' a c t i o n de la Croix Rouge américaine. La ïariûlfi est faiblement endémique partout. Des épidémies localea sont signalées do temps en temps en di-'ferentes regions zou des vaccinations g en rales sont immédiatement faites. Ll_encéBhalits_12t ûarslaus a parait fréquemment sur la statistique avec quelques cas. Le paludisme augmente de fréquence dans plusieurs localités. Rien n c4htïâïï nulle part au point d e vue prophylactique. En raison dx? là cherté de la quinine, ce medicament sera meme en quantité tout à fait insuffisante p o u r assurer la thérapeutique des cas -de paludisme. Les Dlarr&âeB-et-la-dysentérie ne sont pas encore signalées. A u point de vue de l'avenir, il y a lieu d e considérer que, à partir d u 30 Juin, date À e l a quelle la C r o i x rouge américaine doit cesser complètement de distribuer des secours et se retirer ue Œreeez la situation-des réfugies ayant besoin d'assistance va devenir an poissante, si le Gouvernement hellénique n augmente pas les cr dit., mis à la d i s p o s i t i o n d u Ministère de 1 'hygiene pour distribuer-un minimum d'alimentation. V Veuillez agréer, M o n s i e u r le Directeur, 1 expression de mes sentiments dévoués. Commissaire de la s o c l ettt des Nations pour les épidémies en t?rece« 7 v 3 U $ ii '! U v V C L J0HH305.7AI30B,CBH2REPID, i WARSAW. a A u m im ; ««k o b s s a s t t o p u b c h a 3 E m n SHOUiAUD BOSES BIYAW S M 3I5XTA YAOCIHB STOP i I W KS IB M HAS «UAHÏITDB AVAILABLE Aim..we m m. smarassiam. 1 bill j - v ' - v o ^7 UROEBT O.UTEIER MATIOHS M'HEHES VOS OEPECHE^ LETTRE SIX MAI STOP PRIERE SPECIFIER PRIMO (JBASTITES RESPECTIVES DOSES SEXTA ET BIV4LBHT SEC OK DO ll'lst IT ES RESPECTIVES LIVRABLES ATI1E1IES ST LIVRABLES S U,œ ittu E PREtiOHS IHÏORMATIOBS VARSOVIE VIEBHE PARIS SECTIOII HÏGIEBE. SOCIÉTÉ D E S NATIONS COMMISSION DES ÉPIDÉMIES -- Lettre Nto. 4-&Â.AttlkieB lo l6 tel 192J 3T Ml t('3*-fi/u/t/i à Monsieur le Directeur médical Secrétariat Général de la Société des Nations G E N E V E Monsieur le Directeur, J* al..il*honneur de vous confirmer le télégramme cl après î BIVALENT SEXTA MOITIE SALONIQ.UB ATHENES Je suis de retour de Salonique depuis le 15smal. Monsieur le Docteur WROCZYNSKI est venu passer deux jours à Athènes pour faire viser son passeport. Il est retourné à Salonique, d* où- il partira le Vendredi 18 mal pour Genève. Durant mon séjour à Salonique, l'ai fait une tournée à Chi3- kis oît nous avions un vaccinateur et procède la visite du Lazaret de Karabournou et des Camps de réfugiés. Ü'après mes constatations qui ne font que corroborer celles de Monsieur WROCZYNSKI, la situation sanitaire de la popula en Thrace Occidentale ce que liadministratioif'clvïlé y ---^ ---- ^--- v --- et est puissamment aidée par 1*autorité militaire. De ce fait, 1 oeuvre de hos vaccinateurs y a été considérablement facilitée tandisqu en Vieille Grèce, les autorités locales ne leur ont pour ainsi dire prêté aucun secours. D'autre part, le Service, de. Santé militaire de 11Arqiée hellènijie de Thrace et de Macédoine a mis gratuitement à la disposition de la Commission des épidémies des équipes militaires de vaccina teurs, qui^ont fourni le meilleur travail. D'accord avec Monsieur WROCZYNSKI, j al réorganisé les équipes de Thrace et de Macédoine de telle façon que le travail puisse continuer avec un rendement satisfaisant,en s'efforçant autant que possible de procéder aux vaccinations des populations des centres ruraux, dont un grand nombre doivent Stre considérés comme Inabordables. Je retournerai à Salonique dans trois semaines. En Vieille Grèce,les vaccinations continuent dans toutes le3 provinces,en ne conservant que les meilleurs vaocïrïateur s 7 Au Plrée. le nombre de vaccinations antivarioliques effectuéest do Aucun cas de variole n'y a été signalé depuis 5 jours» A Athènes,la vaccination de la population est à peine : oo.;: encée et j.a variole continue à _-rogrusser. La semaine dernière 18 cas ont été constatés dans un seul quartier d'athènes. Jusqu à présent, il m*a été impossible d 1obtenir que la vacolnatior$r soit S O C I É T É D E S N A T I O N S zoppis ^ COMMISSION DES ÉPIDÉMIES Folio 2 rendue obligatoire dans un délai d'un mois, en instituant à cet ciiet plusieurs cabinets de vaccinationsrsur le mod0le de celai que J y ai déjà installé, -nais oh ne viennent que des- volontaires, Monsieur le Professeur GHRISTOMANOS tient à ce que nos vaccinateurs opèrent comme au Pirée et à Patras, c'est à dire se déplacent de maison en maisonzce qui constitue un gaspillage de personnel. Dependant,Monsieur CHRIST0MAM03 m'a promis qu'une ordonnance prescrirait de ne délivrer de billet^ de chemin de fer qu aux person..es pouvant présenter un certifiicat de vaccination# Quoiqu'il en soit do ces Imperfections d'ordre administratif le travail continue à etre très satisfaisant puasqu à la date du - 1er. Mal.le nombre total des vacclnatj.o.ns était a 'proxlmati veméirt de j ftbooqo soit antivarioliques soit tetra, ayant porte sur environ 75d y j / m g.! Ne sont pas compris dans ces chiffres les vaccinationsfaitesen dehors de nos é -uipes avec du vaccin envoyé par le Ministère ou remis par notre personnel aux médecins locaux. Les vaccinations antidysentérlgues ne pourront pas commencer avant quelques jours. Monsieur le Professeur Savas a fait pré- ^ - parer un vaccin injectable ne contenanttpas de Shlga.en vue d éviter les réactions. Je ne l'emploierai que d une façon très restreinte. car je le considère,en principe,comme inactif. Monsieur le Docteur Blanc, directeur-de l1institut Pasteur,me prépare un v a c ci n jol^vajjgnt liquide à prendre par la bouche suivant une formule donnée par Monsleur le Professeur GALlffiviJî. En outre, j'attends la prochaine recep tiondu vaccin a che t é T!Pi * e l r a :ig er Monsieur BLANC part pour la France dans deux jours. Si ; vous m*autorisez à lui ve ser une indemnité forfaitaire de 150,11 }^ achètera une machine à fabrication de comprimés, ce qui facilitera l'administration du vaccin. Le champ d'expérience pour l'étude de l action du vaccin antidysentériquepar voie buccale étant particulièrement favorable je considère que cette dépense serait très utile et vous demande l'autorisation de l'engager. Votre dévoué : IN JTITUT^PASTBUR P a ris, le 16 Moi Monaleur le Dr. RAJCHUAN Société des Nations, Section d'hygiène, ( dul a se ) Monsieur le Docteur, Oomua su ite à no tre télégramme de oe Jour en réponse à votre dépiobe adressée au Dr. U artln an «J e t de la fourn itu re de vaooin a n tl-d y se n te riq u e, noua avons l'honneur de ro u. Informer d'abord quo l 'I n s titu t Pasteur ne prépare que dos vaoolna in je c ta b le s; quand tous d ite s b lv n lsn t, nous pensons que vous voulea dire contre le Sbiga, e t le Flexner, mais qua ni voua d ites sex ta ra le n t. nous vousbserlons obligés do nous p éclser qu elles sont le s souobes mfcroblonnes qui doivent oons- t ltp e r oe vaccin sextavaient, et oomme vous doves avoir l 'habitude d'employer»e vaocln, nous vous prions de noue en préc is e r le s doses e t la teneur en germes par oentim ètrea oube pour ohaque so rte de miorobes. Après avoir requ oea in d icatio n s, nous pourrons vous f i «r sur le prix e t su r le d éla i d. liv raiso n ; nous duvons en ou tre vous demun sr des précisions sur un outre point: ;iu 'entendez-vous par doser Devons nous vous liv re r 10.OOC ampoules de 10 oo. chacune, ou blon lu qu an tité de vaooin re présentant Im m u n isa tio n de Individus, calculée d'après le s doses qus vous comptes employer par personne. Cl-inolus une épreuve de l a part du Dr. u o rtin. Don l 'e t tente do votre réponse, v eu illez agréer, Monsieur le Docteur, l 'assurance de no tre considération trè s distinguée. P r. le Dr. M a r t i n Le D irecteur au Service: E. Tendron K.k. aerothernpeutiaonea Institut Wien, 17.V Hygiene Nations Meaaleura, Doua avona reçu votre débâche a in si conçue : l?riere te le g ra p h ie r p rix e t de lo i ltovroi son solonique d ix a ille doaea vaccin antidyaenteriqua b iv a le n t e t autant aexta e t noua voua avons télég rap h ié: dixm ille doses vaccin antidysenterique b iv alen t e t au ta n t dhiga liv r a i aona h u it Jour a per cent doaea franco i n s t it u t Vienne Suiaae franoa c in q . Bous suppoaona que le mot aexta e t m utilé et d o it S tre Shiga . Bous croyons q u 'i l s 'a g i t de v acoinati ona en maaae e t noua mentionnons le a rem pli aaagoa à cent doaea. Dana 1 'espérance que n o tre prix voua a era convenable noua atten d o n s à vos ordrua et noua voua d 'a g ré e r, no a a a lu ta tio n a empre aaeea. pri ona, Ueaal aura, z '- ' ï'r /lé ')l '} i f Genève, le 17 al 13 J Menai eur le io o teu r, 3 Dune le...émoire que voua uvea adressé un Lr Ra jchmab relativem ent aux fruia et indemnités de voyage du Dr.;rooaynt3ki et de voub-rascie, du 0 décembre 19 iu au.4 fév rier 19.23, la somue de 15 liv re s 5.1* figure aoua la ention suivante: Paiement dea f r a is de déplace, ont de. le vr tfrocaynski pendant un voyage do 8 Jour a en ;..ucédoine orientale et en Thrace 00 identale (J u stifié e par un émoire d é tu ill é annexé à 1 1 appui de lu oou-ptabi l i t é du bureau d Athènes) . Lee fra is et inde nitéo do voyugo des JoiuulssuireB en Grèce 11e pouvant être rec bourses h la îoramlssion dos -pidé ieb ou*après avoir subi le contrôle financier ce lu boci été 'des Hâtions, - noua n'avona pu réoupôror jusqu*r résonte que le montant des frais de ce mémoire, eoins la tourne de 15 liv res b, 1» Afin ïuq cette différence puisse également noua être remboursée, je voua aérait, obligé de bien vouloir a- dresaer le uemoire d é taillé que, confon émunt vos in dications citées ci-dessus, le -rocaynaki o du vous rem ettre. Veuilles croire, onaieur le m oteur, h mes senti - r.nts lue plus distingués. directeur uédlcul# onsieur le br Gauthier vooruiselon des Epidémies,Jf rue uek :erl fl I H H B (Grèce) A i r m Monsieur le Supérieur général. *7 Genève, le 17 mal 1923 S s Comme suite k la lettre que v^us avez adressée à il. Paul Hymans, ministre d ütat à Bruxelles, je vous adresse les reneeigr.ements suivants: la Commission des Epidémies de la oociôté des Nations a organisé, en collaboration avec le ministère d'hygiône hellénique, une campagne de vaccination, parmi les réfugiés d'asie mineure en Grèce. Conformément aux nécessités les plus urgentes de la situation au début de la campagne, en ja
Related Search
Advertisements
Related Docs
View more...
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks