of 17

Les rivalités européennes en Inde

25 views
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Share
Description
Commentaire d'un extrait de l'ouvrage du Comte de Modave, Voyage en Inde (1773-1776). Étude de texte proposée par Géraud Poumarède à l'Université Bordeaux Montaigne, en avril 2017.
Tags
Transcript
  KREMERMarie-CharlotteHistoire moderne : Les Européens et le monde (XVIe-XVIIIe)Les rivalités internationales dans les mondes lointains Texte : Les rivalités européennes en Inde Louvra!e de Mandeville" Livre des Merveilles du Monde " a#eau$oup %ait %oisonner lima!inaire européen $on$ernant les ri$hessesdes mondes lointains& L'sie en parti$ulier" re!or!e de ri$hesses" dé$onnues par les vo*a!es de Ru#rou$+  Kara+orum ou de Mar$o ,olo auXIIIe si$le& ' la .n du XVIIIe si$le" les européens ont pu atteindre $es mondeslointains et en e/ploiter les ri$hesses& L0$oumne anti1ue du GuideGéographique de ,tolémée nest désormais plus 1uune moindre partiedun monde nouveau #eau$oup plus vaste& ' travers leurs !randesdé$ouvertes et leurs e/plorations" les européens ont permis de $onne$terles !rands ensem#les du monde" de les dé$loisonner" de permettre lapremire mondialisation& Limpulsion de $elles-$i vient avant tout du désirde ri$hesse" 1ui %ait sa2ronter les nations européennes au-del delespa$e européen&En 3445" en Inde" les !rands vain1ueurs de $es rivalités sont les6ritanni1ues 1ui ont .ni par monopoliser le $ommer$e indien& Le $omte deModave révle par son é$rit Voyage en Inde (1773-1776) " et en parti$ulierdans $et e/trait" 1ue les 'n!lais ont .ni par supplanter toutes les nations1ui lui ont %ait $on$urren$e dans le $ommer$e indien& Cet é$rit" sous %ormede ournal de route des prin$ipau/ épisodes de sa dernire aventureindienne" est avant tout $elui dun intelle$tuel" plus 1ue $elui dun hommeda$tion& 'prs ses dé$onvenues au servi$e de Lall*" !ouverneur %ran7aisdes Indes" et  la suite de son in%ru$tueuse tentative de $olonisation deMada!as$ar" le $omte de Modave retourne en Inde en 3448& 9es é$ritssont trs pré$ieu/ $ar il %ait un vrai travail s$ienti.1ue" par lo#servationet la véri.$ation de ses sour$es& 'vant tout utilisé par les historiens pourdépeindre la dé$aden$e de lempire Mo!hole  $ette période  traversla2ai#lissement de lautorité $entrale" son é$rit est aussi dun point devue historio!raphi1ue intéressant pour en savoir plus sur les prati1uesindiennes envers les européens& Lauteur $toie des milieu/ de $our eto#serve les allian$es indo-européennes se %aire et se dé%aire& ;ne !randepart de son ouvra!e est aussi $onsa$ré  démontrer linstan$ein%ru$tueuse de la Compa!nie %ran7aise dans $e dernier tiers du XVIIIesi$le&  Le/trait en lui-m<me se dé$ompose en plusieurs parties : tout da#ord"lauteur" des li!nes 3  =>" $her$he  ma!ni.er les ri$hesses de lInde" enparti$ulier du 6en!ale" 1ui servent  un $ommer$e indo-européen?orissant& Il sintéresse ensuite au $on?it an!lo-hollandais des li!nes =@ A3" puis  $elui entre les ,rovin$es-;nies et le ,ortu!al" nations 1uildépeint toutes deu/ de manires trs péorative (L&A=  A4)& Il %ait ensuiteune lar!e $riti1ue envers les Bran7ais dont la médio$rité est $omparée  laréussite des 'n!lais (L&A>  58)& En.n" le/trait se $on$lue sur un élo!e %ait la nation #ritanni1ue"  la manire dont ils sont parvenus" par leurpra!matisme é$onomi1ue et leur appréhension du monde indien" $on1uérir le monopole du $ommer$e des Indes&Le 1uestionnement portera don$ sur $ette $onstru$tion du monopolean!lais&ans 1uelle mesure le/trait de l0uvre du Comte de Modave permet-il de$omprendre $omment les 'n!lais ont pu supplanter $ha$une despuissan$es éta#lies en Inde depuis le XVe si$le dans le $ommer$e indiensi ?orissant D Il sera tout da#ord 1uestion de la pla$e de lInde dans le $ommer$e indo-européen" tant pour ses ri$hesses 1ue pour ses a$teurs& Ensuite" lintér<tse portera sur les rivalités portu!aises et hollandaises dans le $ommer$edes épi$es" pour en.n a#outir  la $onstru$tion du monopole an!lais sur le$ommer$e indien mal!ré les di$ultés ren$ontrées %a$e au/ Bran7ais& Fout da#ord" lauteur livre une des$ription des ri$hesses delInde" plus parti$ulirement du 6en!ale& Ces ri$hesses sont la prin$ipaleraison des e/péditions des européens vers lInde" 1ui depuis lon!tempsvoient l'sie $omme une réserve importante des produits pré$ieu/& Le$omte de Modave parle du 6en!ale $omme G un des plus #eau/ pa*s del'sie" %ertile et a#ondant en toutes $hoses  (L&3-=)&Il dé#ute en parlant G du nom#re in$roia#le de ses %a#ri1ues de toiles et demousselines& n * re$ueille et on * travaille une #onne 1uantité de soie (L&8-A)& n distin!uera les $otonnades des soies& Les 6ritanni1ues sont lespremiers  senti$her des $otonnades& Ils ramnent leur premire$ar!aison en 35J@" 1ui" suivie dun %ort en!ouement" les poussent $ontinuer : ils importent us1u un million de pi$es d'sie en 35>A&Comme le dit &Car* en 35@@" G En moins de vin!t ans" nous avons vu les$otonnades devenir le prin$ipal ornement de nos plus aima#les mi!nons"alors 1ue $es éto2es étaient pres1ue in$onnues auparavant N Fous"depuis le petit maOtre le plus appr<té us1u la $uisinire la plus vul!airepensent 1uils ne peuvent sen passer & Len!ouement atteint la Bran$e ettou$he pro!ressivement toute lEurope& Le 6en!ale" dont parle lauteur"est une des trois ré!ions ave$ le Pouderat et le ,endad (au nord-ouest) etla $te de Coromandel"  produire dimportantes 1uantités de tissus& Cestsurtout aprs 35@J 1ue les européens tendent  se tourner davanta!evers la produ$tion de la ré!ion du 6en!ale& LInde %ait alors $on$urren$e lEurope dans la produ$tion de laine 1ui vient supplanter le lin& La Bran$e"par un rapport de Louvois" vient ré!lementer limportation des toiles#lan$hes" autorisées" et des toiles G peintes et teintes  au/ré!lementations plus restri$tives& La Prande-6reta!ne" elle" éta#lit une  ta/e de 3JQ ad valorem  en 35> sur les G indiennes " 1ui sera ensuitera#aissée  ="Q pour %a$iliter la vente mais $omplétée par uneré!lementation sem#la#le  $elle de la Bran$e& Mal!ré $esré!lementations" la $ontre#ande est vive& La situation de monopole deprodu$tion des toiles peintes entre lInde et lEurope sinverse au XVIIIelors de la premire révolution industrielle et lessor des manu%a$tures 1uideviennent  la pointe de la teinture des tissus&Lauteur parle aussi du G $ommer$e de la soie N une des sour$es de lari$hesse du 6en!ale" 1uoi 1uelle ne soit ni dune e/tr<me a#ondan$e nidune trop #onne 1ualité & Cette $riti1ue de lauteur dévoile 1ue lIndenest pas i$i en situation de monopole de produ$tion #ien 1ue la ré!ion du6en!ale soit propi$e  léleva!e de vers  soie& En e2et" en Europe"notamment en Lom#ardie" en ,roven$e et dans le Lan!uedo$" on note demultiples %a#ri1ues de soieries& Cependant" ds le XVIe" les 6ritanni1ues etles Hollandais importent une partie des soies de la ,erse" puis ave$ les$ompa!nies des Indes" élar!issent le tra.$ au 6en!ale  partir des années354J& Comme on le voit au/ li!nes ==-=A G des toiles et de mousselines us1uen 9irie et en Mésopotamie& L'ra#ie" lE!*pte et les deu/ Fur1uiesre7oivent par la Mer Rou!e une 1uantité in$roia#le de mousselines et detoiles %a#ri1uées par le 6en!ale & Les européens importaient don$ dessoies provenant d'sie avant les e/péditions mais par lintermédiaire despuissan$es du Mo*en-rient& Mal!ré tout" du XVIe au XVIIIe les 1uantitésimportées demeurent %ai#les" surtout en Bran$e le pa*s pro.tantnotamment dun important monopole de produ$tion  L*on& Comme pourles toiles G peintes et teintes " une ré!lementation est mise en pla$e aum<me moment : la Bran$e et l'n!leterre interdisent la vente des soieriesétran!res" tandis 1ue les pa*s de lEurope du Sord laisse li#re $ours aumar$hé" 1ui reste dominé par les produ$tions européennes&Lauteur parle aussi du G meilleur salptre " un produit rare et trsre$her$hé en Europe& Le salp<tre sert  la %a#ri$ation des poudres de!uerre& Il provient surtout du 6en!ale et est a$heté dire$tement par lesmonar$hies 1ui en %ont un monopole ro*al& Cest un suet de dis$ordeentre Hollandais" 6ritanni1ues et Bran7ais 1ui importent $ha$un entre3J JJJ et 8JJ JJJ livres de salp<tre par an au XVIIIe si$le&Il est aussi 1uestion des G #ois de teinture  (L&=@)& ans la premiremoitié du XVIIe" limportation se %aisait surtout pour lindi!o mais lesprodu$tions en 'méri1ue %ont diminuer les $ar!aisons venues dInde& Leseuropéens se tournent alors vers dautres #ois de teinture $omme le #oisrou!e ou le #ois de sapan& Lauteur %ait aussi ré%éren$e  lopium  plusieurs reprises" li!nes -5G lopium" $ette dro!ue aussi perni$ieuse 1ue re$her$hée partout danslrient" nest pas la moindre lu$rative de ses produ$tions "  la li!ne 8Jet  la li!ne 83& Le pavot est %ortement $ultivé en Inde  partir du XVesi$le sous le r!ne de la d*nastie mo!hole pour %aire $ommer$e delopium& a#ord utilisé pour ses propriétés médi$inales puis pour le seulplaisir 1ue sa $onsommation pro$ure" sa vente sétend alors des provin$esdu Mo*en-rient  lEurope& La Reine EliTa#eth Ire $har!eait des naviresde lui %ournir le meilleur opium indien&  En.n il est évo1ué G le ris" le su$re   deu/ reprises& La ré!ion du 6en!aleest trs propi$e  la $ulture de la $anne et du riT de !rU$e au elta duPan!e&n peut déplorer le peu din%ormations sur les épi$es" seulementmentionnées  la li!ne A5" 1ui $onstituent pourtant le $0ur du $ommer$eentre lEurope et lInde& Lauteur nen %ait peut-<tre pas mention $ar lesépi$es sont peu $ultivées dans la ré!ion du 6en!ale et sans doute par$e1ue le $ommer$e de $elles-$i restent avant tout un monopole hollandais&Elles sont multiples : poivre" $annelle" $lou de !iro?e" noi/ de mus$ade"ma$is Le poivre reste le plus lu$rati%& En 35==" 4 millions de livres depoivre sont ramenées" dont A millions par la VC&Voir $arte 3NLe développement du $ommer$e en Inde est permis par la d*nastiedes Mo!hols 1ui investissent dans le territoire et interviennent auprs desnations européennes& Il ne %aut pas nier limportan$e de lInde elle-m<medans le dé$loisonnement du monde" $ette premire mondialisation"$omme lindi1ue 9u#rahman*am&Cette ri$hesse de lInde et du 6en!ale est permise par un %ortdéveloppement des produ$tions a!ri$oles dans lhinterland et desprodu$tions artisanales dans les villes dont parle lauteur" évo1uéespré$édemment& Il est 1uestion dans le te/te de" la ré!ion du 6en!ale #iensr" mais aussi de villes telles 1ue G Poa  (L&38)" G Cal$ula  (L&3A et 35)" de G ,atna  (L&85)" de G ,ona  de G 6om#a*  et de G Heider-a#ad  L&48 et en.n de G Madras  (L&4A)& ,atna et Cal$ula (Cal$utta) sont situées dansla ré!ion du 6en!ale& ,ona est située au nord de lInde" 6om#a*  louest"Poa au sud-ouest" Madras au sud-est et en.n Heider-a#ad (H*dera#ad) au$entre& 9i Madras" Cal$utta et 6om#a* sont les entrepts et les %ortins des$ompa!nies européennes" ,atna et He*ra#ad sont des !randes villes delempire Mo!hol& Ces o$$urren$es  des villes indiennes dévoilent un $ommer$e intérieurmaeur  lépo1ue de lInde médiévale& La!ri$ulture tout da#ord produit"$omme évo1ué pré$édemment" de nom#reuses denrées" $itées dans lete/te& C ette a#ondan$e se/pli1ue par une $ulture de produ$tions vé!étalesadaptées au $limat indien" et permettant"  travers les moussons" deu/ ré$oltespar an & 'u printemps on ramassait les $ultures $éréalires" les oléa!ineu/et la $anne  su$re& urant lété" la mousson permettait les $ultures sousinondation $omme le riT" le millet et léleusine& Le $oton était ré$olté lautomne& Les spé$i.$ités des ré!ions %avorisaient $ertaines $ultures"dans le delta du Pan!e" oW plusieurs ré$oltes de riT par an sont possi#les"tandis 1ue dans la ré!ion plus aride du ,una#" on $ultivait surtout du #lé&Ces spé$i.$ités ont sans doute %avorisé le $ommer$e intérieur de denréesa!ri$oles" puis1ue $omme le dit lauteur G ;ne partie de lInde su#sistaitau/ dépens de $ette #elle $ontrée le 6en!aleN  (L&4->)& La pla$e dela!ri$ulture est maeure dans lé$onomie indienne& Elle est mise en valeurpar des te$hni1ues dirri!ation (puits" réservoirs" $anau/) améliorées parles musulmans notamment !rU$e  la te$hni1ue de la noria& Cette mise envaleur est aussi appu*ée par lintér<t des no#les lo$au/ et dautresnouvelles te$hni1ues a!ri$oles $omme la !re2e& Cultures de ta#a$s" de  mas ou en$ore lhorti$ulture et la séri$i$ulture prennent un essorremar1ua#le& La d*nastie mo!hole en$oura!e le dé%ri$hement"notamment au 6en!ale& 'insi" les e/$édents produits par les a!ri$ulteurspouvaient servir  $ommer$er ave$ les européens& Cette produ$tiona!ri$ole" de $oton" dindi!o et doléa!ineu/ par e/emple" étaient mise envaleur et vendue dans des villes-mar$hés et dans les $omptoirs& Lesalp<tre provenant surtout du 6en!ale" e/trait dans des $arrires situéesau/ alentours de ,atna et pouvait %a$ilement <tre transporté par le Pan!e us1uau/ ports dem#ar1uement& 'insi" les 'n!lais pouvaient G tirerN du$ommer$e du 6en!ale tous les %ruits  (L&5A-5)&La produ$tion artisanale et lé$onomie ur#aine sont d*namisées  la %oispar le mode de vie mo!hol et la demande européenne& e plus le$ommer$e est %avorisé par laména!ement ou le réaména!ement deroutes  lé$helle sous $ontinentale& Les $ités du e$$an e/portent leursproduits" au 6en!ale notamment" et m<me us1uen Chine orientale&PrU$e  la suppression dune !rande partie des ta/es %rontalires" lemonde indien se dé$loisonne" $ha$une de ses ré!ions est inté!rée au$ommer$e&Le mode de vie mo!hol demande de nouveau/ tissus"  la %ois pour lesv<tements et le mo#ilier& Le $ara$tre militaire de lEmpire mo!hol in$ite linnovation de larmement& La métallur!ie se développe" le salp<tre" sipré$ieu/ au/ *eu/ des européens" $omme on le voit dans le te/te (L&A)"est e/ploité partout& La d*nastie mo!hole in$ite  linnovation" en!a!eantdans leurs villes prin$ipales des spé$ialistes étran!ers" %ormant desartisans  un savoir-%aire re$onnu& G Les revenus territoriau/ de $e #eauro*aume peuvent alorsN entrerN dans la $aisse de leur Compa!nie (L&5>-5@)&En.n" les monar1ues indiens" avant les européens eu/-m<mes"$omprennent limportan$e de $ertains produits et éta#lissent desmonopoles : les 9amorins de Cali$ut ont $elui du poivre" les rois de Ce*lan$eu/ de la $annelle et des pierres pré$ieuses& Les Mo!hols a$$aparent  la%ois $eu/ de lindi!o" du salp<tre et du plom#&Il est don$ $lair 1ue le $ommer$e indo-européen ne peut <tre $ompris sansa$$order une pla$e  lInde : les emporiums ne sont 1uune %a7ade reliantlhinterland indien et le %oreland européen& Les européens doivent don$ $omposer ave$ les instan$es indiennes pour%aire %ru$ti.er leur $ommer$e& Ce sont les Indiens 1ui $hoisissent" pro.tantdes rivalités européennes" leur interlo$uteur& 'insi" les Indiens pré%rentleurs interlo$uteurs hollandais au/ ,ortu!ais et .nalement les 'n!lais au/Hollandais& Ces derniers par e/emple" $omptaient parmi les %on$tionnairesde la V!  un sa"andar# ministre des étran!ers 1ui so$$upait des relationsave$ le peuple indien& La dépendan$e des européens us1uau dé#ut duXVIIIe si$le en Inde ave$ les mar$hands et les autorités lo$ales (PrandMo!hols" sou"a"s  et na"a"s ) demeurent %orte& Les européens doiventparvenir  inté!rer le $ommer$e indien prée/istant en $onstruisant desréseau/ damitié ave$ les prin$es" le maOtres des douanes et des ports$omme on le voit au/ li!nes 4J-43 G Ils entrent dans toutes les a2aires ou$omme parties intéressées ou $omme ar#itres  et au/ li!nes 4A-45 G lesné!o$iateurs ?attent" promettent" mena$ent" insinuent et .nissentordinairement par persuader & 'insi les puissan$es européennes sont
Related Search
Advertisements
Related Docs
View more...
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks