of 19

PORTRAIT PROVINCIAL DU POTENTIEL D ATTÉNUATION DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES VIA LE SECTEUR FORESTIER QUÉBÉCOIS

0 views
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Share
Description
1 PORTRAIT PROVINCIAL DU POTENTIEL D ATTÉNUATION DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES VIA LE SECTEUR FORESTIER QUÉBÉCOIS Robert Beauregard, Patrick Lavoie, Évelyne Thiffault, Isabelle Ménard, Lucas Moreau, Jean-François
Transcript
1 PORTRAIT PROVINCIAL DU POTENTIEL D ATTÉNUATION DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES VIA LE SECTEUR FORESTIER QUÉBÉCOIS Robert Beauregard, Patrick Lavoie, Évelyne Thiffault, Isabelle Ménard, Lucas Moreau, Jean-François Boucher 3 avril 2019, Centre des Congrès, Québec (QC) 10h20-10h50 Copie et redistribution interdites. Copying and redistribution prohibited. FINANCEMENT ET PARTENAIRES 2 Projet financé par: Réalisé en partenariat avec: Avec la participation de: 2 Groupe de Travail sur la Forêt et les Changements Climatiques (GTFCC) 3 Werner Kurz Chercheur SCF - Victoria Carolyn Smyth Chercheure SCF - Victoria Robert Beauregard Vice-recteur / Chercheur Université Laval Patrick Lavoie Gestionnaire projet GTFCC FPInnovations Évelyne Thiffault Chercheure Université Laval Jean-François Boucher Chercheur / Codirection Isabelle Ménard UQAC Isabelle Ménard Candidate au doctorat / Stagiaire FPI Université Laval Lucas Moreau Candidat maîtrise / Stagiaire FPI Université Laval François Robichaud Consultant économie forestière FEA 3 OBJECTIFS GES QUÉBEC 4 Devant l ampleur du défi climatique, les atouts de tous les secteursdoivent être mis à profit! À elles seules, les réductions d émissions permettront difficilement d atteindre les cibles. Le secteur forestier peut être mis à contribution de façon accrue. 4 L APPROCHE INTÉGRÉE FORÊTS-PRODUITS-MARCHÉS 5 Robinet = Source Émissions énergies fossiles Déforestation Le robinet dépasse le drain actuellement Capacité du drain diminue avec le réchauffement planétaire. Drain = Puits Terres et Océans «À long terme, un aménagement forestier durable visant à maintenir ou augmenter les stocks de carbone en forêt, tout en produisant de manièresoutenuedu bois, de la fibre et de l énergie, vagénérer les plus grands bénéfices d atténuation.» «In the long term, sustainable forest management strategy aimed at maintaining or increasing forest carbon stocks, whileproducing an annual yieldof timber, fibre, or energy from the forest, will generate the largest sustained mitigation benefits.» Source: IPCC AR4 WG3 2007, Chapter 9 on Forestry Objectifs 6 1. Développer une approche de modélisation carbone robuste 2. Proposer une carte routière des actions et politiques à prioriser dans la lutte aux changements climatiques qui mettent en valeur la contribution du secteur forestier Source: Kurz et al DÉMARCHE MENANT À LA DÉFINITION DES SCÉNARIOS ÉTUDIÉS COURS NORMAL DES AFFAIRES (CNA) + 3 SCÉNARIOS DE RÉDUCTION DE GES 7 CST #1 20 sept 2017 CST #2 13 fév2018 CST #3 5 avril 2018 CST #4 18 déc2018 CST #5 21 mars 2019 Mise en contexte Définition du mandat et attentes Littérature Définition des scénarios Forêt et marchés Définition des scénarios Forêt et marchés Mise à jour technique Résultats préliminaires Présentation des résultats Participation active au comité scientifique (CST) sur une période de 18 mois a permis d établir un dialogue interdisciplinaire. Développement de connaissances et plateforme d échange permettant la mise en commun des expertises en lien avec la contribution du secteur forestier à la lutte aux changements climatiques. RNCan SCF: W. Kurz, T. Lemprière, D. Paré, C. Smyth, M. Fellows, M. Magnan, M. Hafer ECCC: Alain Gingras, Daniel Lemire MELCC: Laurence Paradis, Claude Fortin, Patrick McNeil, Stéphane Nolet, Karine Markewitz BFEC: Simon Guay, Jean-François Carle, Philippe MERN: Philippe Thellen TEQ: Guy Desbiens, Ismael Cissé, Ibrahima Gassama Marcotte, Jean Girard MFFP/BMMB: Frank Muessenberger, Julie Poulin, Pierre Letarte, Jean-Pierre Saucier, Marie-Noël Breton, Jérôme Cimon-Poulin, Yves Gauthier, Mélissa Lainesse, Carl Bergeron, Sébastien Pichette, François Labbé, François Baril 7 COURS NORMAL DES AFFAIRES 8 Résidus de coupe laissés au sol Sites dénudés ou mal régénérés et friches abandonnées Bois sans preneurs (trituration) Récolte forestière + CO Utilisation d énergie fossile Utilisation de produits à forte intensité de CO 2 CO 2 + CO 2 Images: Pacific Institute for ClimateSolutions (PICS), 2017. SCÉNARIO INTENSIFICATION 9 Augmenter la récolte Augmenter le boisement /reboisement Augmenter la croissance et la qualité des forêts Augmenter la production et l utilisation de produits du bois de longue durée Récolte forestière Images: Pacific Institute for ClimateSolutions (PICS), 2017. SCÉNARIO BIOÉNERGIE 10 Augmenter la récupération des résidus de coupe (biomasse forestière) Augmenter la production de bioénergie forestière + + Images: Pacific Institute for ClimateSolutions (PICS), 2017. SCÉNARIO INTENSIFICATION BONIFIÉE 11 Augmenter la récolte Récolte de bois sans preneurs Augmenter le boisement /reboisement Augmenter la croissance et la qualité des forêts Récolte forestière Augmenter la récupération des résidus de coupe (biomasse forestière) Augmenter la production et l utilisation de produits du bois de longue durée Augmenter la production de bioénergie (biocombustibles, biocarburants, etc.) + + Images: Pacific Institute for ClimateSolutions (PICS), 2017. MISE EN GARDE 12 Limite des bases de données atteinte. C est ce qui a dicté l année 2089 comme date à laquelle notre analyse s arrête. Une analyse sur 150 à 200 ans donnerait une image plus juste des impacts à long-terme du volet forestier. 3 scénarios testés, il ne s agit pas de scénario maximal ou optimal. Processus itératif indiquant des tendances et principaux facteurs critiques; ouvre la porte à l analyse d autres niveaux d intervention et d autres opportunités serait pertinente dans l optique de prise de décision. Évolution technologique: difficile à prédire. Les technologies feront partie de la solution, mais ne seront pas toute la solution. BILAN GES NET ANALYSE INITIALE 13 L aménagement intensif permet d atteindre des réductions de 62 Mt eq. CO 2 par rapport au CNA en L aménagement intensif bonifié permet une réduction de 15 Mt eq. CO 2. Le développement de la bioénergie (BIO) non-ciblée résulte a un bilan net positif, émettant 46 Mt eq. CO 2 à l atmosphère. 13 *Bilan GES net: Différence entre les sommes des flux annuels d un scénario et le CNA sur une période donnée. FLUX ANNUELS NETS REMPLACEMENTS CIBLÉS 14 Augmentation des émissions Réduction des émissions incluant la séquestration -0.9 à -1.2 Mt eq. CO 2 L aménagement forestier jumelé à une stratégie d innovation et de développement de marchés double le potentiel de réduction GES du secteur. *Flux annuels nets: Différence entre les flux annuels de deux scénarios à une année donnée. Filtre appliqué aux données pour le scénario intensification bonifiée. BILAN GES NET AUGMENTATION DE: - L EFFICACITÉ DE SUBSTITUTION SUR LES MARCHÉS - RENDEMENT EN PRODUITS DE LONGUE DURÉE 15 Tous les scénarios offrent des réductions cumulatives allant de 102 à 550 Mt eq. CO 2 en 2089 par rapport au CNA. Synergie obtenue par la combinaison des efforts en aménagement forestier et développement de la bioénergie est aidée par une maîtrise des procédés en scierie (e.g. rendement matière) et l utilisation des produits forestiers dans des applications à fort impact de substitution. 15 *Bilan GES net: Différence entre les sommes des flux annuels d un scénario et le CNA sur une période donnée. FLUX ANNUELS NETS AUGMENTATION DE: L EFFICACITÉ DE SUBSTITUTION SUR LES MARCHÉS & RENDEMENT EN PRODUITS DE LONGUE DURÉE Mt eq. CO et -4.4 Mt eq. CO 2 Réduction des émissions incluant la séquestration Le rendement accru facilite la transition en ajoutant un rendement économique! Essentiel à la mise en œuvre. *Flux annuels nets: Différence entre les flux annuels de deux scénarios à une année donnée. Filtre appliqué aux données pour le scénario intensification bonifiée. PISTES DE RÉFLEXION POUR ACTIONS L intensification de l aménagement forestier génère un effet de levier à long terme. Les bénéfices de la «Forêts-Produits-Marchés» augmentent dans le temps! Actions pour effets à court terme: Maximiser la proportion de produits de longue durée extraite du bois récolté: moderniser les usines et développer des produits innovants. Créer des marchés facilitant la substitution de matériaux et de combustibles, donc entraînant des réductions GES dans l inventaire GES du Québec ainsi que dans les inventaires hors Québec. Actions pour effets à long terme: Stratégie de production de bois augmentant la quantité, la qualité et les dimensions des tiges pour maximiser le carbone en forêt et les produits de longue durée de vie. Marchés de la bioénergie facilitent l aménagement forestier pour le bénéfice de L EARN l ensemble M O RE du secteur. Besoin d agir en forêt dès aujourd hui pour atteindre les potentiels en 2050 et au-delà. PROCHAINES ÉTAPES 18 Évaluations financière et économique Analyses complémentaires pour optimiser le rendement des actions Carte routière des politiques à envisager pour atteindre les potentiels identifiés Rapport final publié à l été 2019 19 C O M M U N I Q U E Z AV EC N O U S Patrick Lavoie, M.A, MBA Chercheur sénior Affaires réglementaires - Développement durable 1055 rue du Peps, Québec QC, G1V 4C7 fpinnovations.ca
Related Search
Advertisements
Related Docs
View more...
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks